3 min de lecture Coronavirus

Déconfinement : tout ce qu'il sera possible de faire après le 11 mai

ÉCLAIRAGE - Édouard Philippe a présenté le plan du gouvernement pour le déconfinement. Dans son discours il a expliqué ce qu'il sera possible de faire après le 11 mai.

Après le 11 mai une activité sportive en plein air au-delà du kilomètre habituel sera autorisée
Après le 11 mai une activité sportive en plein air au-delà du kilomètre habituel sera autorisée Crédit : AFP / Archives, Loïc Venance
Capucine Trollion
Capucine Trollion
et Sylvain Zimmermann

La vie après le confinement commence à se dessiner. Édouard Philippe a présenté à l'Assemblée nationale le 28 avril le plan du gouvernement pour le déconfinement. Si le Premier ministre a rappelé que nous devons apprendre à vivre avec le virus, il a aussi expliqué toutes les activités qui pourront reprendre après le 11 mai.

Des annonces qui ont pu faire la joie des Français et des Françaises confinées depuis plus d'un mois. Néanmoins, il est important de rappeler qu'il faudra toujours respecter les gestes barrières et les mesures de distanciation sociale, et que le port du masque sera obligatoire dans les transports en commun et les trains.

Ainsi, il sera possible de se déplacer sans attestation dans un rayon de 100 kilomètres du domicile. Pour les déplacements à plus de 100 kilomètres de chez soi, qui ne seront possibles que pour "motif impérieux, familial ou professionnel", il faudra se munir de l'attestation.

Sport en plein air et activités culturelles

Pour ce qui est des activités sportives, il sera possible de les pratiquer en plein air de manière individuelle, "en dépassant évidemment la barrière actuelle du kilomètre et en respectant les règles de distanciation sociale", a précisé le Premier ministre. Il sera par contre interdit de pratiquer les sports collectifs et de contacts et les sports dans des établissements couverts.

À lire aussi
Le maire de Nice Christian Estrosi, portant un masque le 1 avril 2020 épidémie
Coronavirus : Christian Estrosi propose des tests sérologiques gratuits à ses habitants

De plus, les parcs et les jardins pourront ouvrir dans les départements où le virus ne circule pas de façon active, c'est-à-dire les "départements verts". Les plages restent cependant fermées jusqu'au 1er juin.

Enfin, les activités culturelles vont pouvoir reprendre : les médiathèques, les bibliothèques, les petits musées pourront rouvrir, "parce qu'ils peuvent fonctionner plus facilement en respectant les règles sanitaires", déclare Édouard Philippe. Mais, les grands musées, les cinémas, les théâtres, les salles de concert resteront fermés au moins jusqu'au 2 juin.

Aller dans les commerces, saufs les bars et restaurants

C'est fin mai 2020 que sera statuée la réouverture des bars, restaurants et cafés pourront rouvrir en juin, tous les autres commerces pourront de nouveau accueillir des clients à partir du 11 mai. Ces réouvertures seront possibles avec des mesures de protection sanitaire, comme le port du masque pour le personnel et les clients, si la distanciation sociale est impossible.

"On a beaucoup travaillé en amont" pour proposer des mesures présentant "toutes les garanties pour nos collaborateurs et nos clients", a ainsi décrit mardi soir sur RTL le coiffeur Franck Provost, président du groupe Provalliance et du Conseil national des entreprises de coiffure.

Chaque client devra, à compter du 11 mai, "se laver les mains quand il rentre" dans le salon, venir sur rendez-vous avec "un masque qui s'attache derrière les oreilles", a-t-il illustré, ajoutant que le personnel devait aussi être formé "pour la désinfection du matériel (...), de chaque place de coiffage".

Réouverture des marchés en plein air

Bonne nouvelle aussi pour les marchés en plein air et les halles couvertes, dont les portes seront rouvertes à partir du 11 mai, seulement s'ils sont en mesure de faire respecter les distances de sécurité entre les consommateurs.

"Les marchés, pour lesquels l'interdiction est aujourd'hui la règle et l'autorisation l'exception, seront en général autorisés, sauf si les maires ou les préfets estiment qu'ils ne peuvent faire respecter les gestes barrières", résume le Premier ministre. Les centres commerciaux de plus de 40.000 m2 pourront être maintenus fermés par les préfets.

Édouard Philippe a ajouté que le port du masque était "recommandé pour les personnels et les clients lorsque les mesures de distanciation physique ne peuvent être garanties". Les commerçants pourront aussi interdire l'accès à leur magasin aux personnes dépourvues de masque, a-t-il prévenu. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Société Musée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants