1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Darmanin et Dupond-Moretti : "La guerre ne fait que commencer", selon Brunet
1 min de lecture

Darmanin et Dupond-Moretti : "La guerre ne fait que commencer", selon Brunet

ÉDITO - Selon Eric Brunet, la polémique sur l'ensauvagement est révélatrice du clivage droite/gauche.

Gérald Darmanin (gauche) et Éric Dupond-Moretti (droite).
Gérald Darmanin (gauche) et Éric Dupond-Moretti (droite).
Crédit : AFP
Darmanin et Dupond-Moretti : "La guerre ne fait que commencer", selon Brunet
06:03
Darmanin et Dupond-Moretti : "La guerre ne fait que commencer", selon Brunet
06:03
micros
Eric Brunet - édité par William Vuillez

Éric Dupond-Moretti s'est officiellement différencié mardi 1er septembre de Gérald Darmanin, en refusant d'utiliser le mot "ensauvagement", accusant ce terme de développer un sentiment d'insécurité qui serait pire que l'insécurité elle-même. J'ai regardé et je me suis rendu compte qu'en fait, "ensauvagement" était un terme qui venait de la Gauche, par exemple utilisé par Aymé Césaire pour dénoncer l'Europe anticolonialiste. 

Une politologue de Gauche, Thérèse Delpech a même publié un livre intitulé L'ensauvagement: Le retour de la barbarie au XXIe siècle. Et que dire des ministres Jean-Pierre Chevènement et Bernard Cazeneuve, qui avaient employé le mot "sauvageons" pour qualifier des délinquants donc, "sauvageons" n'est pas si de Droite que ça. 

Le débat Droite/Gauche est reparti comme dans l'ancien monde. Les ministres de l'Intérieur se sont toujours mal entendus avec les Gardes des Sceaux. Valls/Taubira, Hortefeux/Alliot-Marie, Sarkozy/Perben, Chevènement/Guigou, bref, je vous l'annonce, la guerre ne fait que commencer entre Darmanin et Dupond-Moretti.

Les chiffres de la délinquance des mineurs en baisse

Éric Dupond-Moretti, encore lui, s'est exprimé sur les actes de violence de ces derniers mois. Il a déclaré que la société française a besoin d'apaisement, qu'on doit lui dire la vérité et que finalement la délinquance des mineurs n'a pas augmenté dans notre pays depuis 10 ans, contrairement à se que croit la plupart des Français. Il a avancé des chiffres déconcertants. 

À lire aussi

Peut-être que la délinquance des mineurs n'a pas augmenté sur 10 ans, mais les faits eux sont plus graves, plus violents, il y a davantage de lynchages, d'agressions à l'arme blanche.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/