1 min de lecture Rassemblement national

Jean-Marie Le Pen n'épargne pas Marine, une "excitée" dans "Tribun du peuple"

À 91 ans, Jean-Marie Le Pen publie le 2 octobre le deuxième tome de ses mémoires, intitulés "Tribun du peuple", où il revient sur sa "progéniture".

RTL Soir On Refait le monde - Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Jean-Marie Le Pen critique sa fille Marine dans ses mémoires Crédit Image : Christophe ARCHAMBAULT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Micro RTL générique
Marie Moley et Thomas Pierre

Dans le premier opus, Fils de la nation, sorti en 2018, Jean-Marie Le Pen racontait chronologiquement son parcours jusqu’en 1972, année de la création du Front national. Cette fois, le co-fondateur du FN revient sur sa longue carrière à la tête du parti, jusqu’à sa retraite politique qu’il a prise cet été.

Depuis juillet en effet, Jean-Marie Le Pen n’est plus député européen et n’a donc plus aucun mandat électif. Même s’il a encore une actualité judiciaire, puisqu’il a été mis en examen le 13 septembre pour des soupçons d’emplois fictifs au Parlement européen. Jean-Marie Le Pen qui dans ces pages dresse le portrait de sa progéniture comme il aime à le dire. 

D'abord il rembobine : 21 avril 2002, il est au second tour. Personne pour aller le défendre sur le plateau de France 3, sa fille Marine est envoyée en catastrophe faute de mieux. "Un baptême du feu, un coup de maître pour son coup d’essai" écrit-il. "J’avais la joie de voir mon sang réussir". Voilà pour les bons points, mais ils s’arrêtent là, pour laisser place à des critiques acerbes. 

"Une excitée sous l'effet d'un euphorisant"

Pour Jean-Marie Le Pen sa fille, "n’a pas confiance en elle. Cela explique ses fautes. Son côté dictatorial", écrit-il. À le lire, Marine Le Pen serait influençable, trop sensible à son entourage. Mais au-delà des faiblesse de caractère, il tacle aussi ses choix stratégiques et n'a manifestement pas digéré le changement de nom du FN. 

À lire aussi
L'élu du Rassemblement national Julien Odoul a été la cible d'injures alors qu'il était attablé vendredi 6 décembre dans un restaurant de Sens (Yonne). politique
VIDÉO - Rassemblement national : ce que l'on sait de l'agression filmée de Julien Odoul

"Marine s’est dit, on va changer de bateau. Sale bateau", accuse-t-il. "c'est lui qui nous empêche d’arriver au port". Mais là où il la recadre le plus durement c’est sur le débat de l’entre deux-tour de la présidentielle 2017. Face à Macron resté calme dit-il, "Marine a eu l’air d’une excitée sous l'effet d'un euphorisant". Marine Le Pen, qui a assuré qu'elle était souffrante ce soir-là, appréciera.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rassemblement national Mémoires Jean-Marie Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants