2 min de lecture Coronavirus France

Covid-19 : Parly admet avoir dit à tort que les militaires revenus de Wuhan avaient été testés

Devant la commission d'enquête sénatoriale sur la gestion de l'épidémie, la ministre des Armées a reconnu avoir affirmé à tort en mars que les militaires revenus de mission en Chine début 2020 avaient été testés à la Covid-19.

Florence Parly, ministre des Armées.
Florence Parly, ministre des Armées. Crédit : PRM/SIPA
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
et AFP

C'est un mea culpa en bonne et due forme. "J’ai juré de dire toute la vérité et donc je me dois de vous dire que j’ai dit quelque chose d’inexact le 4 mars à France 2",  a assuré Florence Parly devant la commission d'enquête sénatoriale sur la gestion de l'épidémie ce mardi 22 septembre.

La ministre des Armées a reconnu avoir dit à tort que les militaires chargés fin janvier de rapatrier des Français depuis Wuhan, principal foyer de l'épidémie en Chine, et revenus en France en mars, avaient été testés à la Covid-19. Ces militaires, en poste à la base aérienne de Creil, n'ont en réalité pas été testés, contrairement à ce qu'elle avait affirmé le 4 mars dernier. Florence Parly avait en effet expliqué sur France 2 que les 18 militaires impliqués dans l'opération "avaient été testés et confinés". 


"Les équipages qui rentraient de Wuhan ont été soumis à un protocole sanitaire extrêmement strict mais qui en effet ne comprenait pas à l'époque de tests. N’étant pas médecin, je vous prie d’excuser le caractère un peu raccourci de ma formule", a-t-elle expliqué. 

Les militaires sont-ils à l'origine de l'arrivée du virus en France ?

Une déclaration qui suscite bien des questions quand on sait que la base aérienne de Creil, où 2.500 personnes travaillent, est soupçonnée d'avoir généré un important "cluster" dans le département de l'Oise. Certains affirment même que s'y trouvait le "patient zéro" français. On peut donc se demander si le virus n'est pas arrivé en France via ses militaires revenant de Wuhan. 

À lire aussi
Des anxiolytiques (illustration). Coronavirus France
Coronavirus : hausse des ventes de médicaments contre le stress et les troubles du sommeil

Florence Parly a rappelé à ce sujet qu'une enquête avait découvert a posteriori un premier cas de Covid-19 dans l'Oise mi-janvier, soit avant l'envoi des militaires à Wuhan. En outre, la ministre assure que ces derniers ne sont pas descendus de l'appareil en Chine et portaient des équipements de protection. Ainsi, a estimé la ministre, "non, la base militaire de Creil n'est pas à l'origine d'un cluster dans l'Oise".

Comment faire confiance à un gouvernement qui ment continuellement ?

La sénatrice EELV Esther Benbassa sur Twitter.
Partager la citation

Les réactions politiques à cet aveu de Florence Parly ont été nombreuses. "Comment faire confiance à un gouvernement qui ment continuellement ?", a réagi la sénatrice EELV Esther Benbassa sur Twitter. "Malheureusement tous les doutes sont permis puisque ces militaires, entre le 31 janvier et le 14 février, n'ont pas travaillé pour la plupart, ils sont restés chez eux mais ils pouvaient vaquer à leurs occupations", a déploré sur LCI le sénateur LR de l'Oise, Olivier Paccaud, en regrettant qu'ils n'aient pas été testés.

Florence Parly a reconnu s'être trompée, ce qui peut arriver à tout le monde, y compris à des ministres

Porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à l'issue du Conseil des ministres.
Partager la citation

Florence Parly "a reconnu s'être trompée, ce qui peut arriver à tout le monde, y compris à des ministres", a de son côté fait valoir ce mercredi 23 septembre le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, à l'issue du Conseil des ministres. Il a rappelé que "le protocole sanitaire en vigueur n'était pas le même aujourd'hui et ne prévoyait pas des tests systématiques".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants