1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : "J'ai la rage", dit Roselyne Bachelot

VU DANS LA PRESSE - L'ancienne ministre de la Santé, Roselyne Bachelot exprime sa "rage" d'avoir vu les stocks de santé réduits à peau de chagrin.

Roselyne Bachelot à Paris le 27 octobre 2016
Roselyne Bachelot à Paris le 27 octobre 2016 Crédit : CHARLES PLATIAU / POOL / AFP
IMG_0047
Nicolas Scheffer

Beaucoup ont reproché à Roselyne Bachelot, ministre de la Santé entre 2007 et 2010, sa gestion de la grippe A et notamment d'en avoir trop fait : elle avait même été auditionnée par une commission d'enquête en 2010.

La ministre avait alors commandé de nombreuses doses de vaccin, ainsi que des masques protecteurs. Dans un entretien à L'Obs paru ce samedi 21 mars, elle dit "sa rage". "Quand je vois que des soignants sont obligés d’aller au front sans protection, j’ai la rage", répète-t-elle. Elle s'affiche solidaire d'Olivier Véran, le ministre actuel qui "fait le job comme il peut avec les moyens qu'il a trouvés"

Elle explique qu'alors qu'elle était ministre, un stock de produits de première nécessité sanitaire était constitué, pour un coût de quelque 281 millions d'euros par an, jusqu'à ce que l'autorité qui préparait ce stock soit dissoute en 2016, faute de budget alloué.

"Dans les arbitrages, l’État privilégie les besoins immédiats et ce type de crédit d’urgence sanitaire et de prévention passe à la trappe. Pourtant, il faut accepter de dépenser de l’argent pour des situations qui ne se reproduiront peut-être jamais !", assure l'ancienne ministre.

À lire aussi
Des distributions de nourriture ont été organisées dans les régions confinées du nord de l'Inde Inde
Coronavirus : un gourou "superpropagateur" à l'origine de 15.000 contaminations en Inde ?

Au moment de la grippe A, un milliard de masques chirurgicaux et près de 700 millions de masques FPP2, soit les plus filtrants, avaient été commandés. "À l’époque, on m’avait reproché d’en avoir acheté beaucoup trop, mais je vous assure qu’en cas de pandémie, 1 milliard de masques, ce n’est pas du luxe", constate Roselyne Bachelot qui calcule qu'il faudrait aujourd'hui entre 10 et 20 millions de masques par jour pour faire face efficacement à la crise.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Santé Roselyne Bachelot
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants