2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus et détresse des étudiants : Brigitte Macron a "reçu beaucoup de signaux d'alerte"

INVITÉE RTL - La première dame a souligné "l'extrême précarité" dans laquelle vivent certains étudiants, depuis le début de la crise du coronavirus.

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Brigitte Macron était l'invitée de RTL du 20 janvier 2021 Crédit Image : Gabrielle Ferrandi / Agence 1827 | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Marie-Pierre Haddad

Un cri de détresse. Plusieurs organisations de jeunesse appellent, ce mercredi 20 janvier, à une journée de mobilisation pour "défendre les conditions de vie et d'études" des étudiants alors qu'aucune date de reprise des cours pour tous n'est encore avancée. 

Invitée de RTL, Brigitte Macron reconnaît que les crises sanitaires et économiques créent un contexte "extrêmement difficile" pour les étudiants. La première dame alerte sur le risque d'isolement et le "manque de moyens". "Il n'y a plus de petits jobs étudiants, il y a une extrême précarité", explique-t-elle. 

Brigitte Macron indique avoir "reçu beaucoup de signaux d'alerte sur les jeunes et les étudiants" sur "l'urgence pour eux de retourner en cours, d'avoir des contacts avec leurs professeurs". Et d'ajouter : "C'est peut-être l'âge où l'on a le plus besoin d'être ensemble. C'est un âge aussi où votre avenir se structure, parfois, à partir des choix que vous faites, déclare-t-elle. Or, parfois ils les font seuls. Parfois, ils ont besoin d'être accompagnés et ils ont besoin que l'on confronte leurs opinions à celles des adultes".

Le président est excessivement sensibilisé à cela

Brigitte Macron
Partager la citation

Le cri d'alarme lancé par certains étudiants est tel, qu'Emmanuel Macron a répondu à la détresse de l'un d'entre eux. "Je comprends la difficulté du travail qui est le vôtre" mais "tous mes projets s'écroulent les uns après les autres" et "pour une fois je dis merde à la solidarité", écrivait-elle dans ce courrier. En réponse, le président de la République avait une nouvelle fois indiqué que "c'est dur d'avoir 20 ans en 2020" et qu'il ne s'agissait pas d'"une simple formule". "Mais je vous le dis en franchise : il va falloir encore tenir", assurait-il. 

À lire aussi
vaccin
Vaccin AstraZeneca : "50 fois plus" de risques de thrombose en traversant l'Atlantique en avion, dit Véran

Brigitte Macron a rappelé que la détresse de la jeunesse face à la pandémie de coronavirus est un dossier "sur la table". "Je pense qu'il va y avoir une certaine reprise des cours, assez rapidement, dans des conditions sanitaires possibles (...) Le président est excessivement sensibilisé à cela". 

Déplacement d'Emmanuel Macron jeudi

Selon les informations de BFMTV, Emmanuel Macron effectuera un déplacement sur le thème de la jeunesse, le 21 janvier. Une façon pour le président de la République de répondre à la colère soulevée par les étudiants.

Jean Castex a indiqué, lors de sa dernière conférence de presse, que le renfort de 80 psychologues et 60 assistants sociaux serait pérennisé jusqu'à la fin 2021. Le Premier ministre a aussi indiqué qu'un chèque de soutien psychologique devrait aussi voir le jour. Quant à la piste d'instaurer un "revenu minimum" pour les étudiants précaires, comme le demande Rachida Dati, Bruno Le Maire indiquait, sur RTL, qu'il ne s'agissait pas de "la meilleure solution pour eux".

Mais pour les syndicats, ces mesures restent encore trop faibles pour enrayer la détresse des étudiants. "On a l'impression que le gouvernement ne prend pas la mesure de la situation", estimait la présidente de l'Unef Mélanie Luce auprès de l'AFP. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Université Brigitte Macron
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants