1 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus en prison : "Des précautions sanitaires sont prises", assure Dupond-Moretti

INVITÉ RTL - En réponse à Dominique Simonnot qui s'inquiète des "80 clusters" en prison, le ministre de la Justice répond que "les clusters représentent trois personnes. Cela fait en réalité, 0,03% des personnes détenues".

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Eric Dupond-Moretti est l'invité d'Alba Ventura Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Marie-Pierre Haddad

Comment lutter contre le coronavirus dans des prisons surpeuplées ? Selon Dominique Simonnot, invitée de RTL Soir le 17 novembre, "80 clusters" ont été dénombrés dans les prisons françaises, avec "200 détenus positifs et 400 surveillants". Un détenu est aussi décédé. 

Invité de RTL ce 18 novembre, Éric Dupond-Moretti répond à la contrôleure générale des lieux de privation des libertés. "Les clusters représentent trois personnes. Cela fait en réalité, 0,03% des personnes détenues. Des précautions sanitaires sont prises", a indiqué le ministre de la Justice.

Lors de la première vague de coronavirus, Nicole Belloubet, qui était alors ministre de la Justice, a libéré près de 13.000 détenus pour alléger la pression carcérale en France. Une baisse historique. Cette décision lui avait valu, tout comme à son successeur, des critiques de la part de Marine Le Pen. La présidente du Rassemblement national estimait, en septembre dernier, que la crise sanitaire avait "servi de prétexte pour libérer de manière massive et irresponsable plus de 10.000 délinquants et criminels". 

Le garde des Sceaux a répondu à Marine Le Pen : ces 13.000 détenus comprennent "6.000" prisonniers qui "ne sont pas rentrés" et "6.000 qui ont été libérés mais ils l'auraient été de toute façon, puisqu'ils étaient en fin de peine". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Éric Dupond-Moretti Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants