1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : Élisabeth Borne raconte son hospitalisation

VU DANS LA PRESSE - La ministre du Travail a confié avoir été "très secouée" par son séjour à l'hôpital.

La ministre du Travail Élisabeth Borne à l'Assemblée nationale, le 24 novembre 2020 à Paris.
La ministre du Travail Élisabeth Borne à l'Assemblée nationale, le 24 novembre 2020 à Paris. Crédit : Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Florine Boukhelifa Journaliste

Le 14 mars dernier, la ministre du Travail Élisabeth Borne annonçait avoir été testée positive au coronavirus. Quelques jours plus tard, son ministère dévoilait son hospitalisation, tout en affirmant que l'état de la ministre était "en voie d'amélioration". Désormais tirée d'affaires, Élisabeth Borne admet avoir vécu une expérience "angoissante" avec "cette maladie qui ne vous laisse pas indemne".

"Comme beaucoup de Français qui ont été touchés par le virus, j'ai été très secouée", a confié la ministre du Travail sur Europe 1, mardi 30 mars. Hospitalisée plusieurs jours, elle a expliqué que le virus "a touché mes poumons, j'avais une gêne respiratoire et à un moment donné, je n'arrivais plus à m'alimenter ou à boire" et qu'elle avait dû être "ponctuellement oxygénée".

Élisabeth Borne a été atteinte par le variant sud-africain du virus, pourtant peu présent en France. Interrogée sur les circonstances de sa contamination, la ministre assure ne pas savoir comment elle a pu contracter le coronavirus. "Je fais très attention", a-t-elle affirmé.

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot, elle aussi hospitalisée après avoir été contaminée, se trouve quant à elle toujours à l'hôpital, sous oxygène.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Coronavirus France Hôpitaux
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants