1 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : "Les prévisions restent très pessimistes", alerte un médecin

INVITÉ RTL - Selon Alain Cariou, si les chiffres ne s'améliorent pas dans les jours à venir, certains patients pourraient bientôt être privés d'une place en service de réanimation.

Julien Sellier L'invité de RTL Petit Matin Julien Sellier
>
Coronavirus : "les prévisions restent très pessimistes", alerte un médecin Crédit Image : Remko DE WAAL / ANP / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Petit Matin - Julien Sellier
Julien Sellier édité par Florine Boukhelifa

Le chiffre interpelle : près de 4.900 patients sont actuellement en réanimation. Le pic de la deuxième vague est quasiment atteint et pourrait même être dépassé dans les heures à venir. Dans ce contexte, une alarme, celle d'une quarantaine de réanimateurs et urgentistes des hôpitaux de Paris. "Nous allons devoir faire un tri des malades", ont-ils alerté dans une tribune publiée dans le JDD, dimanche 28 mars.

"Il n'y a jamais de certitudes dans ce domaine là (...), mais les prévisions restent très pessimistes", précise Alain Cariou, l'un des signataires du texte. Selon ce professeur de réanimation et directeur médical de crise du groupe hospitalier Cochin, "si la perspective se poursuit, il arrivera un stade où on ne pourra plus offrir à tous les patients le meilleur niveau de soin, tel que nous avons l'habitude de le faire".

"On a déjà commencé une certaine forme de tri ces dernières semaines, puisqu'on commence à déprogrammer des interventions chirurgicales qui sont pourtant nécessaires", poursuit-il. Dans leur tribune, les signataires évoquent une "médecine de catastrophe", pire que lors des attentats. "Les mots sont forts, mais les mots sont là pour correspondre à la réalité", estime Alain Cariou. Cependant, le médecin l'affirme : "on sera sur le pont, on s'organise, on fera face".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Confinement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants