1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Conflit israélo-palestinien : Attal appelle à "un cessez-le-feu le plus rapidement possible"
1 min de lecture

Conflit israélo-palestinien : Attal appelle à "un cessez-le-feu le plus rapidement possible"

INVITÉ RTL - Le porte-parole du gouvernement a indiqué que la France "soutient l'idée d'une médiation égyptienne" pour arriver à un cessez-le-feu.

Gabriel Attal est l'invité d'Alba Ventura
Gabriel Attal est l'invité d'Alba Ventura
Crédit : RTL
Gabriel Attal est l'invité d'Alba Ventura
10:36
Gabriel Attal était l'invité de RTL du 17 mai 2021
10:36
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura
Animateur

"Le cessez-le-feu le plus rapidement possible" et "la capacité à trouver une solution de stabilisation durable pour la région". Voici les deux objectifs affichés par Gabriel Attal concernant le conflit israélo-palestinien. 

Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni le 16 mai publiquement pour une troisième session d'urgence sur le conflit israélo-palestinien depuis une semaine. Mais il est resté démuni face aux discours du ministre palestinien des Affaires étrangères et au diplomate israélien. 

Invité de RTL ce lundi 17 mai, le porte-parole du gouvernement dresse le constat d'une "situation qui est extrêmement compliquée et qui a provoqué une escalade ces derniers jours". "Évidemment, on appelle à la désescalade, à la modération y compris dans les répliques que peuvent avoir Israël dans les attaques subies sur son sol", a-t-il ajouté. 

Il faut se garder d'importer ce conflit sur notre sol

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement

Gabriel Attal a rappelé qu'une "offensive diplomatique" est en cours. La France "soutient l'idée d'une médiation égyptienne, parce que les Égyptiens comme les Jordaniens parlent à tout le monde dans la région", a-t-il précisé. Selon le porte-parole du gouvernement, "il faut se garder d'importer ce conflit sur notre sol, ça peut être une tentation de certaines formations politiques". 

À lire aussi

Les combats les plus intenses depuis 2014 entre Israël et le mouvement islamiste du Hamas ont été déclenchés par des troubles à Jérusalem. Ils ont fait 174 morts dans l'enclave surpeuplée de Gaza et tué dix personnes en Israël depuis lundi. En France, environ 22.000 personnes, selon le ministère de l'Intérieur, se sont rassemblées en soutien aux Palestiniens ce samedi 15 mai, malgré l'interdiction des autorités à certains endroits, comme à Paris où des face-à-face parfois tendus ont opposé manifestants et forces de l'ordre.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/