2 min de lecture Canicule

Canicule : le gouvernement en fait-il trop ?

ÉDITO - En cette période de canicule, le gouvernement voulait éviter le coup de chaud. Et comme d'habitude en France on polémique à tort et à travers.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Canicule : le gouvernement en fait-il trop ? Crédit Image : GERARD JULIEN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura édité par Marie-Pierre Haddad

Le gouvernement en fait-il trop sur la canicule ? Entre les conseils en tout genres ou la décision de reporter les épreuves du brevet, tous les ministres sont sur le pont. C'est d'ailleurs le président Macron qui le leur a demandé. Mais est-ce que ce n'est pas un peu infantilisant tout ça ? 
 
Le problème, c’est que lorsque c’est trop, on râle. Et lorsque ce n’est pas assez, on râle. C’est le pendule permanent, le va et vient classique. Alors oui j’entends comme vous : qu’est-ce qu’il brasse de l’air ce gouvernement (amusant le jeu de mots) ! Y’en a marre de cet État-nounou qui nous prend par la main alors qu’on est en été et qu’il fait un peu plus chaud que d’habitude.

Oui c’est vrai. Non seulement la canicule est pénible, mais si l’on doit en plus supporter tous ces messages des ministres qui nous disent toute la journée comment nous protéger de la canicule, c’est encore plus pénible. Sans compter que nous médias, en raison de notre rôle d’informateurs, relayons tous ces messages qui disent toute la journée comment se protéger de la canicule, ce qui j’en conviens est également pénible.

Le traumatisme de 2003 ?

Oui mais voilà. Prenons l’exemple de la grippe pour forcer un peu le trait. Quand la grippe frappe, si l’on n’a pas suffisamment commandé de vaccins, c’est la panique. Les pouvoirs public manquent à toutes leurs obligations. Si on a commandé assez de vaccins, mais que la grippe n’est pas aussi forte qu’annoncée, alors tout de suite on parle de complot organisé par des ministres forcément liés aux laboratoires.

Vous voyez le paradoxe. Vient-il du traumatisme de 2003 ? Il y a bien sur cet épisode calamiteux de 2003, où tous les ministres sont en vacances, on est début août et le gouvernement ne prend pas la mesure de la situation. Jean-François Mattéi est ministre de la Santé. Il intervient à la télé depuis chez lui en polo noir au bord de sa piscine, tandis que la canicule commence à faire des dizaines et des dizaines de morts.

À lire aussi
La canicule (illustration) canicule
Canicule : 1.500 décès cet été, 10 fois moins qu'en 2003

C’est un scandale parce que l’État n’a rien prévu. Forcément 16 ans plus tard, par crainte de compter les morts et les évanouissements, on prend le taureau par les cornes. C’est comme l’affaire du brevet repoussé de deux jours parce qu’il va faire 40 degrés dans les salles de classes.

Sortir de cette schizophrénie

Alors c’est vrai que ça bouscule le calendrier des parents et que l’on peut se dire qu’après tout, les ados ne sont pas de tout petits bouts de 4/5 ans qui oublieraient de boire. Mais en plein examen, avec des gamins stressés, il suffit de deux ou trois qui font un malaise, et ça devient toute une histoire. On peut prédire que tous les parents et tous les syndicats, se retourneront fatalement vers le ministre et parleront de "scandale".

Toujours ce bon vieux réflexe qui consiste à manifester sa mauvaise humeur quand les choses n'ont pas été anticipées ou quand les alertes sont prises au sérieux ou quand on n’entend parler que de ça.

Il me semble qu’il serait sage de sortir de cette contradiction vis-à-vis de l’État, de cette schizophrénie qui veut que l’on se tourne vers l’État qu’il en fasse trop ou pas assez. C’est aussi une question de responsabilité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Canicule Météo Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants