2 min de lecture Brexit

Brexit : Boris Johnson appelle à des élections le 12 décembre

Les derniers sondages donnent aux conservateurs dix points d'avance sur les travaillistes (35% contre 25%) en cas de législatives anticipées.

Boris Johnson, le 24 octobre 2019
Boris Johnson, le 24 octobre 2019 Crédit : Adrian DENNIS / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

A une semaine de la date prévue pour la sortie de l'UE, le Royaume-Uni est toujours dans l'impasse. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a appelé jeudi à la tenue d'élections législatives anticipées le 12 décembre en vue de parvenir au Brexit. 

Si le Parlement "veut plus de temps pour étudier" la loi sur l'accord de Brexit qu'il a conclu avec Bruxelles, "ils (les députés, ndlr) peuvent l'avoir mais ils doivent approuver des élections législatives le 12 décembre", a-t-il déclaré dans un entretien avec la BBC. 

Dans la soirée, le leader de l'opposition, le travailliste Jeremy Corbyn, a répété qu'il soutiendrait l'organisation d'élections anticipées une fois que le risque d'un Brexit sans accord aurait été écarté, attendant la réponse de l'Union européenne sur un report de la date de la sortie du Royaume-Uni pour se prononcer.

Vers un nouveau report

Boris Johnson a été contraint de demander aux Européens de repousser le Brexit de trois mois. Les dirigeants européens doivent donner leur réponse dans les jours qui viennent.
Les 27 partenaires au sein de l'UE du Royaume-Uni n'ont pas réussi pour l'instant à s'accorder sur la durée du report. 

Certains pays comme l'Irlande plaident pour le 31 janvier, d'autres comme la France souhaitent un report plus court, d'autres n'ont pas de position arrêtée. Les ambassadeurs des 27 doivent de nouveau se réunir vendredi à Bruxelles et "le plus probable" est qu'ils recommandent aux chefs d'Etat ou de gouvernement d'accepter un report de trois mois, a fait savoir un diplomate européen. 

La question "pourrait être débattue pendant le week-end par les dirigeants et la réponse pourrait arriver lundi", selon cette source. L'idée est de trancher par une décision écrite, mais si les désaccords persistent, les Européens n'écartent pas l'hypothèse d'un nouveau sommet la semaine prochaine pour y parvenir.

Les conservateurs favoris dans les sondages

À lire aussi
Jeremy Corbyn, chef du Labour (principal parti d'opposition), le 4 septembre. Royaume-Uni
Brexit : Boris Johnson mène-t-il des négociations secrètes avec Donald Trump ?

Les députés ont entériné mardi le principe de l'accord de Boris Johnson mais ont voté contre le calendrier d'examenaccéléré proposé par le Premier ministre. Ce dernier avait alors annoncé qu'il suspendait l'examen de l'accord par le Parlement jusqu'à ce que l'Union européenne prenne une décision sur un report de la date du divorce -un report auquel il est personnellement opposé.

Les derniers sondages donnent aux conservateurs dix points d'avance sur les travaillistes (35% contre 25%) en cas de législatives anticipées.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Brexit International Boris Johnson
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants