3 min de lecture Agriculture

Agriculture : "Attention, voici un nouveau grand débat", prévient Olivier Bost

ÉDITO - Un nouveau grand débat ? Cette fois, les Français seront consultés sur l’agriculture. Présentation et analyse de ce projet.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
L'agriculture va aussi avoir son grand débat Crédit Image : Ludovic MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Marie-Pierre Haddad

Attention, voici un nouveau grand débat ! Jusqu’au 31 mai, vous pouvez donner votre avis sur l’avenir de la politique agricole commune. Ce grand débat a été lancé, dimanche 23 février, depuis le Salon de l’agriculture à Paris. À quoi sert-il ? C’est un débat pour savoir ce que l’on veut faire des 9 milliards d’euros d’aide que la France reçoit tous les ans pour ses agriculteurs.

Ce n’est donc pas un petit débat. Surtout au moment où le monde paysan doit relever de multiples défis : la transition écologique, la concurrence mondiale et les départs massifs à la retraite d’un tiers des agriculteurs dans les 3 années à venir. C’est tout un modèle qui se retrouve chamboulé et qui est directement remis en cause par ses consommateurs, c’est-à-dire par les Français.

Pourquoi ce grand débat est-il lancé maintenant ? C’est à la demande de l’Europe. La PAC est en discussion dans chaque pays et la France doit dire ce qu’elle compte faire des aides européennes pour les 6 années à venir. Des aides qui pourraient baisser d’ailleurs. Concrètement, il y a une plateforme internet, des débats dans les régions et un panel de citoyen.

Apaiser les esprits

Tout ça, on commence à y être habitué. Il y aura une compilation de toutes les idées apportées et le gouvernement dira d’ici à la fin de l’année à l’Europe ce qu’il en a retenu. Maintenant, il faut encore qu’il y ait un peu de participation.
 
Pour qui est ce débat est-il fait ? Pour les agriculteurs ou pour tous les Français ? Pour absolument tout le monde. Karine Le Marchand, l’animatrice de L’amour est dans le pré, est la marraine de l’opération et elle a résumé son sentiment. Elle trouve formidable que "la parole d’un agriculteur ou d’une petite mamie compte autant qu’un industriel ou un syndicaliste". C’est effectivement le principe…
  
Cet exercice a moins valeur de sondage ou même de démocratie directe que de donner l’occasion à tous de s’exprimer, voir de déballer ses ressentiments. Comme le dit l’adage : ça va mieux en le disant. Comme le grand débat post-gilet jaune, le rôle de cette consultation sur l’agriculture et sur l’alimentation est aussi d’apaiser les esprits.

Un risque d'agribashing ?

À lire aussi
Un agriculteur travaille le sol de ses champs (illustration) agriculture
Coronavirus : comment aider les agriculteurs près de chez soi ?

Pour tout ce qui concerne l’agriculture et l’alimentation, il y en a bien besoin et ce n’est pas gagné. Aujourd’hui, les ONG pro-écolo et les organisations d’agriculteurs ne se parlent plus beaucoup. Chacun s’est retranché sur ses positions. Le glyphosate est passé par là… Mais ce n’est pas le plus important.

En fait, ce sont les Français qui ont besoin de se réconcilier avec les agriculteurs. Une partie les regardent comme des pollueurs qui maltraitent leurs bêtes. L’autre partie et parfois les mêmes, ne regardent pas les étiquettes et achètent des produits qui viennent de l’autre bout de la planète. Entre une mondialisation sans règle et une exigence de qualité, les agriculteurs sont pris en tenaille attaqués de toute part.

 Ce grand débat risque-t-il d’être un grand moment d’agribashing ? C’est un risque que redoutent d’ailleurs des agriculteurs. Ont-ils besoin d’un nouvel espace de critiques ? Comme si la situation n’était pas déjà suffisamment compliquée pour eux ? Et pour quel résultat ?

Avant la loi Égalim, la loi agriculture et alimentation il y a 2 ans, il y avait eu des consultations pour finalement un résultat très décevant. Comme il ne faut pas trop préjuger de ce que ça pourra donner le grand débat sur la PAC : une question reste ouverte : allons-nous assister à un vrai grand débat ou à un grand défouloir ?

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agriculture Grand débat Union européenne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants