2 min de lecture Écologie

Écologie : "il faut arrêter les projets autoroutiers inutiles", selon David Cormand

INVITÉ RTL - Le secrétaire général d'Europe Écologie-Les Verts estime que "le sort écologique de ce gouvernement avait été scellé par le départ de Nicolas Hulot". Il appelle à plus de mobilités douces dans les transports pour lutter contre l'automobile.

RTL Midi -  Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Borne à l'écologie : "il faut arrêter les projets autoroutiers inutiles" selon le chef des écolos Crédit Image : LIONEL BONAVENTURE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission

Départ de François de Rugy, remplacement par Élisabeth Borne. Pour le secrétaire général d'Europe Écologie-Les Verts (EELV), David Cormand, c'est bonnet blanc et blanc bonnet. S'il ne regrette pas le départ de François de Rugy, ancien d'EELV, précisant que leur chemin politique s'est séparé "il y a plusieurs années", il a estimé sur RTL que "le sort écologique de ce gouvernement avait été scellé par le départ de Nicolas Hulot, et plus encore par les raisons de ce départ."

À propos du rassemblement des portefeuilles de la Transition écologique et des Transports dans les mains d'Élisabeth Borne, "il y a une forme de cohérence, car le transport est un des émetteurs principaux de gaz à effet de serre, selon le chef des écolos. Les transports influencent l'organisation du territoire, et une politique écologique doit prendre en main ces questions-là. D'ailleurs, Élisabeth Borne était une ministre de tutelle" du ministre de la Transition écologique.

"Aujourd'hui, on a une vision du transport incompatible avec l'écologie, c'est tout le problème, s'attriste David Cormand. Nous les écologistes, cela fait des décennies que nous expliquons qu'il faut s'appuyer sur le levier des transports pour décarbonner l'organisation de notre société. Cela veut dire qu'il faut faire plutôt du train, comme avec le fret ferroviaire." 

Le train comme levier de la transition écologique

"La ligne emblématique Perpignan-Rungis qui permet d'approvisionner la région Ile-de-France, on voit bien qu'elle va s'arrêter n'est que l'arbre qui cachent la forêt de la destruction du fret ferroviaire dans notre pays, a pris pour exemple l'élu européen. C'est aussi le cas du transport de voyageurs. D'ailleurs, le ministre Emmanuel Macron à l'époque de la présidence de François Hollande avait commencé à attaquer le transport voyageurs en train en développant les cars Macron."

À lire aussi
Le glyphosate est utilisé lors des épandages sur les cultures écologie
Glyphosate : 36 produits interdits, le début de la fin ?

"Si je demandais un signe à Madame Borne, ce serait d'interrompre tous les projets inutiles d'infrastructures autoroutières en projet ou en cours, conclut le secrétaire général d'EELV. Si Elisabeth Borne connait les dossiers de la SNCF et de la RATP qu'elle a dirigées, il faut qu'elle transfère les déplacements automobiles vers les déplacements collectifs, les déplacements doux."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Écologie Élisabeth Borne Transports
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants