1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Appel du 18 juin : "Le principal mythe en politique depuis un siècle", selon Duhamel
1 min de lecture

Appel du 18 juin : "Le principal mythe en politique depuis un siècle", selon Duhamel

ÉDITO - Alain Duhamel estime qu'il est "assez logique" que l'appel du 18 juin 1940 demeure "un objet de commémoration".

Charles de Gaulle à Londres en janvier 1940
Charles de Gaulle à Londres en janvier 1940
Crédit : STF / AFP
Appel du 18 juin : "Le principal mythe en politique depuis un siècle", selon Duhamel
06:11
Alain Duhamel

Après les commémorations de l'appel du général de Gaulle qui ont eu lieu ce jeudi 18 juin, son impact persiste huit décennies plus tard. Cela s'explique par le fait que l'appel du 18 juin 1940 soit le principal mythe fondateur en politique depuis un siècle, d'une part parce que la Résistance a commencé à apparaître après ce discours et ensuite parce que c'est l'acte de naissance du gaullisme gaullien.

Cet appel est un mythe dans la mesure où le discours lui-même était exclusivement militaire et non politique, car le gouvernement britannique ne voulait pas qu'il y est quoi que ce soit de désobligeant envers le maréchal Pétain. Or, il a eu un effet politique et historique exceptionnel et le général de Gaulle, le dernier héros politique français

Toutes les peuples ont besoin de héros et de légendes et avec le général de Gaulle, c'est la poursuite de l'Iliade et l'Odyssée qui apparaît par d'autres moyens et il est donc assez logique que l'appel du 18 juin 1940 demeure un objet de commémoration.

Des commémorations de toute la classe politique

Actuellement, des personnalités venant de l'ensemble de la classe politique se réclament du général de Gaulle. Tous les présidents l'ont commémoré parce que cela fait partie de l'histoire de la République mais cela ne veut pas dire qu'il n'essayaient pas d'en profiter politiquement ou électoralement.

À lire aussi

Pour les autres, se réclamer du général de Gaulle est complètement différent. Le parti communiste le célèbre aujourd'hui, après l'avoir traité de dictateur et de fasciste en 1958 et les socialistes s'inclinent alors qu'ils l'ont combattu sans discontinuer de 1946 à 1959. 

Marine Le Pen lui a également rendu hommage sur l'île de Sein ce mercredi 17 juin alors qu'elle est l'héritière du Front National, un parti qui était l'ennemi du premier président de la Ve République. Finalement, tout le monde triche dans cette histoire. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/