1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Afghanistan : ce que l'on sait des explosions près de l'aéroport à Kaboul
2 min de lecture

Afghanistan : ce que l'on sait des explosions près de l'aéroport à Kaboul

Deux explosions sont survenues aux abords de l'aéroport de Kaboul ce jeudi 26 août faisant 13 à 20 morts, 52 blessés. Parmi eux, 12 militaires américains ont été tués, 15 autres blessés.

L'aéroport de Kaboul, en Afghanistan, le 26 août 2021
L'aéroport de Kaboul, en Afghanistan, le 26 août 2021
Crédit : Jung Yeon-je / AFP
Cassandre Jeannin & AFP

Lors d'une conférence de presse à Dublin, en Irlande, Emmanuel Macron a confirmé qu'il y avait eu "plusieurs explosions aux abords de l'aéroport" de Kaboul en Afghanistan, ce jeudi 26 août. Ces explosions auraient fait entre 13 et 20 morts et 52 blessés, a indiqué à l'AFP le principal porte-parole des talibans.

L'ambassadeur de France en Afghanistan a assuré sur Twitter qu'il n'y avait pas de victimes françaises : "Aucun soldat, policier ou diplomate français n’avait été engagé aujourd’hui à Abbey Gate". En revanche, 12 militaires américains ont été tués et 15 blessés dans l'attentat, a indiqué le porte-parole du Pentagone, John Kirby dans un communiqué. Le président américain Joe Biden "se trouve dans la Situation room", la salle de crise de la Maison Blanche, a déclaré un responsable sous couvert d'anonymat. 

"Deux jihadistes considérés comme appartenant à l'EI se sont fait sauter à Abbey Gate, suivis par des jihadistes de l'EI armés qui ont fait feu sur les civils et les militaires", a précisé le général Kenneth McKenzie, chef du commandement central américain en charge de l'Afghanistan. "Nous continuons de mettre en œuvre notre mission", a-t-il ajouté.

L'EI revendique l'attaque

Le groupe État islamique a revendiqué l'attaque, se targuant dans un communiqué diffusé par son agence de propagande Amaq, qu'un de ses combattants se soit approché à moins de "5 mètres de militaires américains" et qu'il ait déclenché sa ceinture explosive.

À écouter aussi

Emmanuel Macron a assuré que la France allait encore tenter d'évacuer "plusieurs centaines" d'Afghans de Kaboul, ajoutant que Paris faisait "le maximum" pour y arriver mais sans garantie en raison de la situation sécuritaire "extrêmement tendue". "Au moment où nous nous parlons, nous avons 20 bus avec des ressortissants binationaux et (des) Afghans que nous souhaitons pouvoir rapatrier (..) Cela représente plusieurs centaines de personnes en danger encore", a poursuivi le chef de l'Etat. De son côté, l'Allemagne a achevé l'évacuation de ses soldats et personnels diplomatiques d'Afghanistan, a annoncé jeudi la ministre de la Défense.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/