1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Afghanistan : Macron s'est entretenu jeudi avec Biden, Poutine et Draghi
1 min de lecture

Afghanistan : Macron s'est entretenu jeudi avec Biden, Poutine et Draghi

Ce jeudi, Emmanuel Macron s'est entretenu tour à tour avec Joe Biden, Vladimir Poutine et Mario Draghi sur la situation en Afghanistan.

Emmanuel Macron, le 21 juin 2021
Emmanuel Macron, le 21 juin 2021
Crédit : Christophe ARCHAMBAULT / AFP
William Vuillez & AFP

Emmanuel Macron a insisté sur la nécessité d'une "étroite coopération" internationale sur la crise en Afghanistan en s'entretenant jeudi tour à tour avec ses homologues américain Joe Biden et russe Vladimir Poutine ainsi qu'avec le chef du gouvernement italien Mario Draghi, selon l'Élysée.

Au cours de son entretien téléphonique dans la soirée avec le président américain, Emmanuel Macron "a souligné la nécessité absolue d'assurer une coordination entre alliés, rapide et concrète sur le terrain, pour permettre l'évacuation de nos ressortissants, des Afghanes et des Afghans qui ont travaillé pour les alliés, ainsi que de celles et ceux qui sont menacés", a indiqué la présidence française. "Nous ne pouvons pas les abandonner", a affirmé le chef de l'État, en évoquant une "responsabilité morale".

Joe Biden et Emmanuel Macron "sont convenus de renforcer leur action commune en matière humanitaire, politique et de lutte contre le terrorisme dans les prochains jours, en particulier dans le cadre du G7", selon l'Élysée.

Des entretiens avec Poutine et Draghi

Un peu plus tôt, au cours de son entretien avec Vladimir Poutine, qui a duré plus d'une heure et demi, le chef de l'État a notamment discuté des "attentes prioritaires à l'égard des talibans"qui ont pris le pouvoir à Kaboul. Les deux présidents "sont convenus de se coordonner étroitement dans les jours et semaines à venir, sur le plan bilatéral ainsi qu'au sein du Conseil de sécurité des Nations unies, comme dans le cadre du G20", a-t-elle ajouté.

À lire aussi

Auparavant, Emmanuel Macron et Mario Draghi s'étaient également accordés sur la "nécessité d'une étroite coopération" au sein de l'UE "afin de mener à bien l'évacuation d'Européens et des Afghans les plus menacés, ainsi que pour anticiper les conséquences de la crise afghane", selon l'Élysée.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/