2 min de lecture Justice

Affaire Benalla : "la majorité sur-réagit et alimente le feuilleton", dit Olivier Bost

Le Sénat a pris la décision de saisir la justice dans le cadre de l'affaire Benalla. Plusieurs proches d'Emmanuel Macron sont visés.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
Affaire Benalla : "la majorité sur-réagit et alimente le feuilleton", dit Olivier Bost Crédit Image : Bertrand GUAY / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Martin Planques

La majorité n'aurait-elle pas sur-réagi après la dernière décision du Sénat dans l'affaire Benalla ? Tout le monde est sur les nerfs ces derniers jours. Et la susceptibilité de l'Élysée parait dure à comprendre.


À chaque rebondissement, la Macronie alimente elle-même le feuilleton. Et cela ne date pas d'hier mais des premières heures de l'affaire Benalla. Emmanuel Macron avait déjà lancé un tonitruant : "Qu'ils viennent me chercher !". Cela reste l'une des phrases les plus incroyables de ce quinquennat : un Président qui défie ses adversaires protégé derrière son immunité.

Lorsque la commission d'enquête du Sénat a rendu son rapport il y a quelques semaines, le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a dénoncé des contres vérités qu'il allait dévoiler. Il ne l'a toujours pas fait.

À lire aussi
Les "gilets jaunes" manifestent samedi 20 avril 2019 pour leur acte 23. Gilets jaunes
Des "gilets jaunes" crient "suicidez-vous" à des policiers : la justice ouvre une enquête

La saisie du parquet par le Sénat

Les sénateurs ont saisi le parquet jeudi 21 mars. Et là encore la majorité a abandonné toute nuance et est sortie de ses gonds. Notamment en parlant "d'attaque d'une agressivité inédite" comme l'a fait Richard Ferrand le Président de l'Assemblée nationale ou "d'acte moralement très grave" et encore "d’infraction absolue à la séparation des pouvoirs".

Et toute la majorité réagit. Si le signalement au parquet est abusif comme le dit l'entourage d'Emmanuel Macron, le parquet va rapidement renvoyer les sénateurs à leurs soupçons.
Alors pourquoi s'énerver ?

La majorité a le droit de se défendre

Découvrir que les sénateurs puissent être malins ou même fourbes par moment et le découvrir aujourd'hui et s'en offusquer est d'une naïveté confondante. Les accuser de faire de la politique est tout aussi naïf.

Le sénat n'a qu'un rôle mineur voir minime dans la fabrication de la loi. Qu'il se rattrape pour justifier de son existence en faisant ces coups d'éclats, cela n'a rien d'étonnant. Mais au-delà de la naïveté il y a un réflexe de meute autour du Président. Trois de ses proches collaborateurs sont explicitement mise en cause. Mais ce qui est plus embêtant, sur le fond, c'est que la majorité donne le sentiment d'avoir un petit problème avec tout ce qui représente le début d'un contre-pouvoir.

Malmener des contre pouvoirs, ne pas en accepter ses principes, dénigrer une institution... C'est bien plus dangereux qu'une offensive de sénateurs qui pourrait faire pschitt... Cela peut aussi abîmer la démocratie.

Un peu de malice de la part des sénateurs...

Les sénateurs adorent ces moments de tension qui démontrent que le Sénat ne sert pas à rien. Eux aussi tentent de se protéger en créant un rapport de force avec le pouvoir exécutif. Car derrière tout ça, là aussi il ne faut pas être naïf, il y a la bataille de la réforme constitutionnelle et la réduction du nombre de parlementaires.

L'erreur de la majorité, en sur-réagissant, c'est qu'elle tombe dans le piège. Les responsables de la majorité pourraient bien faire passer les sénateurs pour les premiers opposants au Président. Les rendre utiles et sympathiques aux yeux d'une opinion qui reste d'abord hostile à l'hôte de l'Élysée. Le "nouveau monde" aurait tout à gagner à se montrer beaucoup moins susceptible.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice La République En Marche Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797265176
Affaire Benalla : "la majorité sur-réagit et alimente le feuilleton", dit Olivier Bost
Affaire Benalla : "la majorité sur-réagit et alimente le feuilleton", dit Olivier Bost
Le Sénat a pris la décision de saisir la justice dans le cadre de l'affaire Benalla. Plusieurs proches d'Emmanuel Macron sont visés.
https://www.rtl.fr/actu/politique/affaire-benalla-la-majorite-sur-reagit-et-alimente-le-feuilleton-dit-olivier-bost-7797265176
2019-03-22 09:37:21
https://cdn-media.rtl.fr/cache/MbhREba9fbvSMRkWu754rg/330v220-2/online/image/2019/0122/7796305872_alexandre-benalla-au-senat-le-21-janvier-2019.jpg