2 min de lecture Alexandre Benalla

Benalla revendique le soutien de Macron avec Crase : "Le patron est comme un fou"

Dans des enregistrements datés de juillet dernier, que "Mediapart" assure avoir authentifiés, l'ancien collaborateur de l'Élysée explique avoir le soutien d'Emmanuel et Brigitte Macron, lors d'une rencontre avec Vincent Crase.

Marc-Olivier Fogiel RTL Soir Marc-Olivier Fogiel
>
Benalla revendique le soutien de Macron avec Crase : "Le patron est comme un fou" Crédit Image : Bertrand GUAY / AFP | Crédit Média : Thomas Prouteau | Durée : | Date : La page de l'émission
ClaireGaveau
Claire Gaveau
et Thomas Prouteau

Une rencontre qui n'aurait jamais dû avoir lieu. Selon plusieurs enregistrements sonores dévoilés par Mediapart ce jeudi 31 janvier, Alexandre Benalla et Vincent Crase se sont retrouvés le 26 juillet dernier alors que les deux hommes ont été mis en examen pour "violences en réunion par personne chargée d'une mission de service public". Une violation manifeste du contrôle judiciaire qui leur interdisait tout contact.

Mais, dans ces enregistrements datés de juillet dernier, que le média en ligne assure avoir authentifiés par plusieurs sources différentes, Alexandre Benalla affirme avoir le soutien d'Emmanuel Macron. "Truc de dingue, le 'patron', hier soir il m’envoie un message, il me dit : 'Tu vas les bouffer. Tu es plus fort qu’eux, c’est pour ça que je t’avais auprès de moi", peut-on lire.

Et de poursuivre en s'adressant toujours à Vincent Crase : "Il fait plus que nous soutenir, il est comme un fou (...) C'est énorme quand même". Surtout que l'ancien collaborateur du président de la République ne s'arrête pas là se vantant ainsi d'avoir également le soutien de Brigitte Macron et d'Ismaël Emelien, conseiller en communication.

À lire aussi
Alexandre Benalla, au Sénat, le 21 janvier 2019 justice
Les actualités de 6h30 - "Alexandre Benalla n'a rien à faire en prison", s'indigne son avocate

Contacté par Mediapart, l'Élysée a démenti l'existence de ce SMS. Même chose pour Ismaël Emelien, qui nie également s'être investi au côté d'Alexandre Benalla afin de préparer les nombreuses interventions médiatiques. 

Les inquiétudes de Vincent Crase

Si Alexandre Benalla affiche une sérénité certaine, Vincent Crase, de son côté, se montre en revanche beaucoup plus inquiet quant aux poursuites judiciaires dans cette affaire, qui a éclaté le 18 juillet dernier grâce aux révélations du Monde

En effet, toujours selon les enregistrements révélés par le site d'investigation, l'ancien gendarme réserviste voulait retourner au siège de La République En Marche avant d'éventuelles perquisitions. "J’essaierais bien d’y aller cette nuit, mais le problème, c’est qu’il y a des flics devant...", disait-il définissant alors cette affaire comme "un cauchemar", "un film d'horreur".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alexandre Benalla Élysée Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796403169
Benalla revendique le soutien de Macron avec Crase : "Le patron est comme un fou"
Benalla revendique le soutien de Macron avec Crase : "Le patron est comme un fou"
Dans des enregistrements datés de juillet dernier, que "Mediapart" assure avoir authentifiés, l'ancien collaborateur de l'Élysée explique avoir le soutien d'Emmanuel et Brigitte Macron, lors d'une rencontre avec Vincent Crase.
https://www.rtl.fr/actu/politique/affaire-benalla-ces-enregistrements-ou-benalla-revendique-le-soutien-de-macron-7796403169
2019-01-31 17:47:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/MbhREba9fbvSMRkWu754rg/330v220-2/online/image/2019/0122/7796305872_alexandre-benalla-au-senat-le-21-janvier-2019.jpg