2 min de lecture Canicule

Canicule : qu’est-ce que le capital soleil et comment le protéger ?

ÉCLAIRAGE - "J'ai épuisé mon capital soleil". Vous avez sûrement déjà entendu cette phrase, mais savez-vous vraiment ce qu'elle signifie ? Explications d'un dermatologue.

Canicule : qu'est-ce que le capital soleil ? (illustration)
Canicule : qu'est-ce que le capital soleil ? (illustration) Crédit : Pascal GUYOT / AFP
Coline Daclin Journaliste

Les pieds en éventail sur la plage, vous pensiez pouvoir oublier toute inquiétude ? Et bien non : même là, il va falloir attention à votre santé. En particulier, à votre capital soleil ou capital solaire selon les locuteurs. C'est le temps que vous pouvez passer à vous exposer avant que le soleil ne devienne dangereux pour votre santé. Le principal risque ? Le cancer de la peau.

"C'est une expression imagée pour parler d'un phénomène qu'on connaît bien, mais qui n'est pas quantifié de façon mathématique", explique à RTL.fr le professeur Jean-Luc Schmutz, dermatologue et membre de la Société française de dermatologie. 

Concrètement, aucun dermatologue ne pourra vous dire le nombre d'heures que vous pouvez passer au soleil avant de vous mettre en danger. On sait seulement que certaines peaux sont plus à risques que d'autres. "On a tous un phototype, une couleur de peau. Les Noirs sont plus protégés que les Blancs, et les blonds et les roux sont les plus fragiles", développe le dermatologue. Ce qui ne veut pas dire que les personnes à la peau mate ne doivent pas se protéger du soleil : on est tous à risque face au soleil, et le capital solaire dépend aussi de caractéristiques individuelles.

Attention aux taches de rousseur ou de vieillesse

Ce n'est pas parce que vous attrapez un coup de soleil que vous aurez immédiatement un cancer de la peau. "C'est un phénomène d'accumulation", assure le professeur Schmutz. "La peau a une mémoire. Au bout d'un moment, le système immunitaire ne peut plus faire face à l'exposition : on a épuisé le capital solaire."

À lire aussi
Une infirmière ajuste son masque de protection, dans une unité Covid-19, en France. Coronavirus France
La Covid-19 plus meurtrière, mais moins intense que la canicule de 2003

Les signes d'un capital soleil épuisé ? "D'abord, les taches de rousseur et taches de vieillesse, qu'on appelle lentigo. Elles apparaissent sur les endroits les plus exposés : le visage, le décolleté, les épaules... ", explique Jean-Luc Schmutz. Et si on ne fait pas attention, des lésions pré-cancéreuses peuvent apparaître, en particulier sur le crâne.

Le maître-mot : la protection

Pour éviter cette situation, il faut évidemment se protéger du soleil : avec des vêtements (chapeaux, casquettes, t-shirts anti-UV même pendant la baignade) et un écran total, renouvelé régulièrement. Il faut avant tout protéger les enfants. "On estime que 80% de la dose d'ultra-violets accumulée dans notre vie est atteinte avant 20 ans. Les enfants et les adolescents sont donc les plus exposés au soleil, alors qu'ils ont un système immunitaire encore immature", insiste le dermatologue.

Enfin, même quand il y a des nuages, les rayons ultra-violets passent quand même. Si on a la peau claire ou des antécédents familiaux de cancer de la peau, porter de la crème solaire toute l'année peut être une bonne idée. Même chose quand on fait du sport. "Les sportifs accumulent aussi du capital solaire : ils doivent se protéger. Même les sportifs du dimanche", assure le professeur Schmutz

La rédaction vous recommande

.

Lire la suite
Canicule Cancer Exposition
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants