1 min de lecture Arras

VIDÉO - Arras : au coeur d'un structure pour les conjoints violents

Le Home des Rosati, créée en 2008, propose un accompagnement unique en son genre en hébergeant des hommes en attente de leurs procès pour des séjours de trois semaines à plusieurs mois.

>
Arras : une structure pour les conjoints violents Crédit Image : M6 / Samuel Duhamel | Crédit Média : M6 / Samuel Duhamel | Date :
samuel duhamel
Samuel Duhamel édité par Sophie Merle

Le dispositif Rosati a été créé il y a onze ans à Arras. Cette structure unique en France est à la fois un foyer d'hébergement et un lieu de réflexion pour les auteurs de violences conjugales.

À la demande de la justice, 8 hommes maximum, tous originaires du secteur, peuvent être accueillis en même temps dans cette résidence. Ils y séjourneront plusieurs semaines en attente de leur procès. 

Les hommes placés au foyer des Rosati doivent suivre des règles strictes : réveil à 6h30, repas pris en commun et à heure fixe, extinction des feux à 23h. Une alternative à la détention provisoire mais aussi un lieu pour réapprendre à vivre.
 Outre des entretiens individuels, les hommes placés dans cette structure participent trois fois par semaine pendant un mois à des groupes de parole encadrés par une psychologue et une éducatrice spécialisée. 

Moins de récidives

Autour de la table, des hommes de tous les âges et de tous les profils : cadre, ouvrier, chômeur ou retraité. L’équipe médicale demande aux participants de lire des citations d'autres personnes ayant intégré le dispositif Rosati. L'objectif: comprendre que la violence peut avoir plusieurs visages et favoriser une prise de conscience en discutant.
     
Cette prise en charge des auteurs de violences conjugales est efficace. Sur les 750 auteurs de violences conjugales passés par le dispositif Rosati depuis 11 ans, environ 10% ont récidivé. Un taux 4 fois moins important que la moyenne nationale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Arras Violences conjugales Violences
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants