2 min de lecture Société

Les infos de 6h - Violences conjugales : Emmanuel Macron, dépité, dans les locaux du 3919

Le président de la République s'est rendu dans un centre de prise en charge des victimes de violences conjugales. Il a entendu en direct, dépité, des témoignages de femmes appelant le 3919.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 6h - Violences conjugales : Emmanuel Macron, dépité, dans les locaux du 3919 Crédit Image : Ludovic MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
160x130 - Laura Maucci
Laura Maucci édité par Paul Turban

Il n'avait prévenu personne de sa visite. Emmanuel Macron a passé deux heures, ce mardi 3 septembre matin, dans les locaux du 3919, la plateforme d'accueil téléphonique des violences conjugales. Dans le petit local parisien, seuls deux journalistes ont pu assister à la visite. C'est l'Agence France Presse et Libération qui racontent cette scène.

Le président de la République était là, incognito, pour observer sans jamais intervenir, pour ne pas biaiser la réalité de ces femmes qui appellent et de ces personnes qui les écoutent. Emmanuel Macron a eu beaucoup de mal. 

Dans une petite pièce, Elena tend un casque au Président. En ligne, une femme de 57 ans, battue depuis de longues années, qui a eu le courage de quitter son mari et de se rendre à la gendarmerie. Elle voudrait rentrer chez elle récupérer quelques affaires, mais elle a peur qu'il la tue. Et les gendarmes ne veulent pas l'accompagner. 

Le Président secoue la tête. "Passez-moi le colonel, demande Elena. Qu'est-ce que vous attendez ? Cette femme est menacée de mort." Le Président s'énerve, griffonne un argument sur un calepin, mais rien n'y fait. Cette femme devra se débrouiller avec les associations, et non les forces de l'ordre. Elle raccroche. Emmanuel Macron assure avoir compris les failles et repart. Elena se rassoit et le téléphone sonne à nouveau. 

À écouter également dans ce journal...

À lire aussi
Test de reconnaissance faciale par biométrie en 2005 à la Cité des sciences et de l'Industrie à Paris Connecté
Reconnaissance faciale : la Cnil veut éviter un changement de société non anticipé

Faits divers - Une institutrice a été condamnée à 6 mois de prison ferme à Thonon-les-Bains (Haute-Savoie). Elle a été jugée pour violences répétées sur un élève de 4 ans. Elle avait été suspendue de ses fonctions après un an et demi de maltraitance et sévices. 
Brexit 
- Boris Johnson vacille au Royaume-Uni. Le Premier Ministre a perdu un vote crucial hier au Parlement. L'opposition, aidée par des conservateurs rebelles, a pris le contrôle du débat. Cette opposition va pouvoir proposer une loi pour éviter un Brexit sans accord.

Apprentissage - RTL vous le révèle ce matin. Le boom de l'apprentissage : + 3% en un an et + 51% chez les plus de 25 ans. Cette relance, c'est un objectif du gouvernement pour faire face au manque de main d'oeuvre. 430.000 apprentis sont aujourd'hui concernés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Violences conjugales Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants