1 min de lecture Confinement

Seine-Saint-Denis : un père écroué après des violences irréversibles sur son fils

Un garçon de 6 ans a été plongé en état de mort cérébrale après avoir été violenté, le 27 mars, en Seine-Saint-Denis. Son père, suspecté d'être l'auteur des violences, a été écroué.

Le tribunal de Bobigny en Seine-Saint-Denis (illustration).
Le tribunal de Bobigny en Seine-Saint-Denis (illustration). Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
IMG_0047
Nicolas Scheffer et AFP

Suspecté d'avoir frappé violemment son petit garçon de 6 ans à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis), un homme a été mis en examen et écroué le 29 mars. Le garçon a des lésions cérébrales irréversibles. 

Le père de famille de 45 ans a été mis en examen pour "violences ayant entraîné une infirmité permanente sur mineur de quinze ans par ascendant" et placé en détention provisoire. Une information judiciaire a été ouverte. 

Le jeune homme souffre de lésions cérébrales irréversibles, qui l'ont plongé dans un état de mort cérébrale après avoir été transporté à l'hôpital par les secours. Les faits se sont déroulés au domicile familial, vendredi 27 mars, à Tremblay-en-France. 

Depuis le début du confinement, les violences intrafamiliales sont exacerbées. Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, a affirmé qu'elles ont augmenté de 36 % dans la zone couverte par la préfecture de police de Paris, dont fait partie la Seine-Saint-Denis.

À lire aussi
La Poste (Illustration). emploi
La Poste va recruter 2.000 jeunes pour des emplois d'été

Des "points d'accompagnement éphémères" seront mis en place dans les centres commerciaux, pour accueillir les victimes de violences conjugales. "La situation peut dégénérer à tout moment quand on vit avec une personne violente", a rappelé Marlène Schiappa, la secrétaire d'État à l'Égalité femme-homme.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Seine-Saint-Denis Épidémie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants