1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : le maire de Saint-Denis "pas totalement favorable" à un couvre-feu

INVITÉ RTL - Dans la Drôme, Valence est passée au couvre-feu, tout comme à Mulhouse, Perpignan, Charleville-Mézières et sur tout le littoral des Alpes-Maritimes. Le maire PCF de Saint-Denis Laurent Russier est plus réservé.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Le maire PCF de Saint-Denis Laurent Russier était l'invité de RTL mardi 24 mars Crédit Image : Wafaa ESSALHI / AFP | Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date : La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Marie-Pierre Haddad

Un couvre-feu pour limiter les déplacements des Français. C'est la solution mise en place par plus d'une trentaine de villes pour endiguer la propagation du coronavirus. Invité à l'antenne de RTL ce mardi 24 mars, le maire PCF de Saint-Denis Laurent Russier n'est "pas totalement favorable" à l'instauration d'un couvre-feu dans sa ville

"Le préfet n'y était pas favorable non plus. Nous pensons qu'il est plus efficace de fermer les commerces vers 20 heures pour ne pas inciter les gens à sortir. Le couvre-feu me semble plus compliqué à faire respecter. La nuit, nous avons beaucoup moins de monde dans les rues. C'est plutôt en journée où nous avons des problèmes de sortie", explique-t-il. 

Et d'ajouter : "On ne reconnaît pas vraiment la ville qui d'habitude est bouillonnante. Tout le monde est mobilisé pour que l'on ait le moins de personnes dehors. Ça n'a pas toujours été simple au début, mais ça s'améliore".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Saint-Denis Seine-Saint-Denis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants