1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Salah Abdeslam arrêté : "Une étape a été franchie, mais la menace est toujours présente", dit le vice-premier ministre belge
1 min de lecture

Salah Abdeslam arrêté : "Une étape a été franchie, mais la menace est toujours présente", dit le vice-premier ministre belge

REPLAY / INVITÉ RTL - Selon Didier Reynders, l'arrestation de Salah Abdeslam et d'Amine Choukri "est un travail remarquable".

Salah Abdeslam arrêté : "Une étape a été franchie, mais la menace est toujours présente", dit le vice premier ministre belge
Salah Abdeslam arrêté : "Une étape a été franchie, mais la menace est toujours présente", dit le vice premier ministre belge
Crédit : LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA / AFP
Salah Abdeslam arrêté : "Une étape a été franchie, mais la menace est toujours présente", dit le vice premier ministre belge
06:27
Marie-Pierre Haddad

L'homme qui a conduit les terroristes à Saint-Denis pour qu'ils se fassent exploser le soir du 13 novembre est arrêté. Salah Abdeslam est désormais en train d'être interrogé par les autorités belges et française, ce samedi 19 mars. Après une vaste opération de police qui a conduit à son arrestation, le terroriste a été transféré à l'hôpital pour une blessure à la jambe. "Il est sorti avec son complice Amine Choukri et tous les deux vont être entendus ce matin", explique Didier Reynders, vice-premier ministre belge.

À Bruxelles, François Hollande a demandé à la Belgique d'extrader "le plus rapidement possible" Salah Abdeslam vers la France. "Cela va aller très vite. On devrait avoir très rapidement un transfère vers la France", assure le vice premier ministre belge. Ce dernier tient à remercier les "services de sécurité ont réussi une opération remarquable. Arrêtés vivants, ces deux personnes, c'est un travail remarquable".

La rédaction vous recommande

Comment l'arrestation du terroriste a-t-elle aboutie ? "Il y a eu beaucoup d'éléments d'enquête au préalable, mais ce qui a été déterminant ce sont les éléments qui ont conduit à l'opération à Forest il y a quelques jours. On est tombé sur des individus qu'on ne pensait pas trouver là-bas, mais il y avait des indications très claires sur du trafic d'armes", indique Didier Reynders. Avec ces arrestations, "une étape a été franchie, mais la menace est toujours présente", conclut-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/