Salah Abdeslam arrêté : comment va se passer l’extradition du dernier suspect des attentats du 13 novembre

François Hollande a fait la demande d’une extradition rapide de Salah Abdeslam vers la France vendredi 18 mars, lors d'une conférence de presse avec le premier ministre belge.

Salah Abdeslam a été arrêté à Bruxelles le 18 décembre après quatre mois de traque.
Crédit : AP/SIPA
Salah Abdeslam a été arrêté à Bruxelles le 18 décembre après quatre mois de traque.

Après 127 jours de cavale, Salah Abdeslam a finalement été interpellé avec 4 autres suspects au cours d’un coup de filet des polices française et belge dans la commune de Molenbeek, en banlieue de Bruxelles, vendredi 18 mars. Blessé à la jambe, celui que l’on présente comme le logisticien des attentats du 13 novembre a été hospitalisé sous haute surveillance dans l’attente d’un premier interrogatoire.

Lors d'une conférence de presse conjointe avec le premier ministre belge, Charles Michel, à Bruxelles, François Hollande a cependant rappelé que Salah Abdeslam était "sous le coup d'un mandat d'arrêt européen". Le président de la République a assuré "que les autorités judiciaires françaises vont adresser très vite une demande d'extradition" et "que les autorités belges y répondront le plus favorablement possible, le plus rapidement possible".

Une procédure d'extradition accélérée

Le transfert de Salah Abdeslam aux autorités françaises devrait être une simple formalité. Le mandat d’arrêt européen établi contre l'homme le plus recherché d'Europe se substitue aux procédures habituelles d’extradition depuis la création de cette procédure en 2002. Les juges antiterroristes en charge du dossier des attentats de Paris devraient donc rapidement obtenir une réponse favorable à la demande d’extradition qu’ils vont transmettre au parquet de Bruxelles.

L’extradition de celui que l’on suspecte d’être le dernier survivant du commando qui a conduit les attaques du 13 novembre devrait intervenir dans deux semaines au plus tard. Les affaires de terrorisme bénéficient de surcroît d'une procédure d'exception entraînant "une remise sans contrôle". L’absence de barrière linguistique entre la Belgique et le France simplifie encore plus la procédure.

Salah Abdeslam refuse l'extradition

À son arrivée en France, Salah Abdeslam pourrait être incarcéré en isolement, dans un quartier de haute sécurité de la prison de Fresnes selon les information du quotidien Le Figaro. Il devrait faire alors l’objet d’une surveillance rapprochée dans l’attente d’un procès exceptionnel aux Assises de Paris.
En revanche, dans des déclarations données à la presse samedi 19 mars par son avocat, Sven Mary, Salah Abdeslam a fait savoir qu'il comptait refuser son extradition vers la France. Ceci pourrait ainsi ralentir la procédure. "On va d'abord voir si le mandat d'arrêt européen est légal et puis on verra", a expliqué Me Mary. 
"Ce n'est pas parce qu'il refuse qu'il ne sera pas remis", avait quant à elle expliqué samedi l'avocate française Florence Rouas-Elbazis, "mais cela peut entraîner un délai supplémentaire". 

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782441424
Salah Abdeslam arrêté : comment va se passer l’extradition du dernier suspect des attentats du 13 novembre
Salah Abdeslam arrêté : comment va se passer l’extradition du dernier suspect des attentats du 13 novembre
François Hollande a fait la demande d’une extradition rapide de Salah Abdeslam vers la France vendredi 18 mars, lors d'une conférence de presse avec le premier ministre belge.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/traque-de-salah-abdeslam-comment-va-se-passer-l-extradition-du-dernier-suspect-des-attentats-du-13-novembre-7782441424
2016-03-19 06:47:00
http://media.rtl.fr/cache/M8w7qO9UbxOW_tHJ8PdoJA/330v220-2/online/image/2016/0319/7782441430_salah-abdeslam-a-ete-arrete-a-bruxelles-le-18-decembre-apres-quatre-mois-de-traque.jpg