1 min de lecture Faits divers

Rhône : le maire de Pusignan retrouvé mort à son domicile, la thèse du suicide privilégiée

VU DANS LA PRESSE - L'élu, en poste depuis juin 2020, a été retrouvé mort à son domicile. Pierre Grossat souffrait de dépression, selon l'un de ses proches. Il avait subi "beaucoup d'attaques", d'après la mairie.

Un véhicule de la gendarmerie française (illustration).
Un véhicule de la gendarmerie française (illustration). Crédit : DENIS CHARLET / AFP

Il s'agirait d'un suicide, selon les premières investigations. Le maire  (sans étiquette) de Pusignan (Rhône), Pierre Grossat, a été retrouvé mort à son domicile, dans le centre de ce village situé en région lyonnaise, jeudi 4 mars. En poste depuis juin 2020, l'élu, un agriculteur de 57 ans, souffrait de dépression, d'après l'un de ses proches, rapporte Le Progrès. Les circonstances de son décès restent à confirmer. 

Une équipe du SAMU dépêchée sur place par hélicoptère a pu constater son décès dans la matinée. Les gendarmes ont été mobilisés, tout comme le parquet de Lyon, arrivé sur les lieux en début d'après-midi. "Les premières investigations et constatations médicales" vont dans le sens d'une mort par suicide, d'après le parquet de Lyon. "Cela faisait deux à trois jours qu'il n'allait plus en mairie", explique un proche de l'élu à nos confrères. 

Malgré tout, "rien ne laissait présager cela", selon la première adjointe de cette commune, située à l'est de Lyon. "Je l'avais eu la veille au téléphone. (...) On est sous le choc. C'est vrai qu'il avait subi beaucoup d'attaques ces derniers temps", a-t-elle expliqué. La justice a ouvert une enquête pour "recherche des causes de la mort".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Mort Maires
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants