1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Reims : ce que l'on sait du lycéen qui a étranglé son professeur
2 min de lecture

Reims : ce que l'on sait du lycéen qui a étranglé son professeur

VU DANS LA PRESSE - Un élève de 15 ans a été mis en examen pour avoir agressé, sans raison apparente, son professeur d'anglais vendredi 6 novembre dans un lycée de Reims.

L'élève a reconnu l'agression contre son professeur, survenue vendredi 6 novembre dans un lycée de Reims.
L'élève a reconnu l'agression contre son professeur, survenue vendredi 6 novembre dans un lycée de Reims.
Crédit : Capture Google Maps
Sarah Belien

Un élève a agressé son professeur vendredi 6 novembre au lycée Jean Jaurès de Reims (Marne), a rapporté le procureur de la République de Reims. Le lycéen de 15 ans a été mis en examen samedi 7 novembre, pour violences volontaires sans incapacité totale de travail sur une personne chargée de mission de service public.

Selon des propos détaillés par France 3 Grand Est, "un enseignant était physiquement agressé par un de ses élèves, sans raison apparente", a précisé le parquet. L'élève de 1re a tenté d'étrangler son professeur, qui se trouvait alors seul dans sa salle de classe. Le professeur a réussi à se libérer de l'étreinte en jetant une table dans sa direction", a précisé le procureur de la République.

"L’enseignant a réussi à se sauver pour donner l’alerte. La police est intervenue très rapidement et a auditionné l’élève qui est exclu de l’établissement en attendant un conseil de discipline," a indiqué l'académie de Reims ce lundi 9 novembre, dont les propos ont été rapportés par France 3.

Le professeur se plaint de douleurs au cou et va être réexaminé par un médecin a rapporté un enseignant de l'établissement, qui se dit "étonné que ce soit un prof si gentil qui se soit fait agressé."

Le lycéen nie tout lien avec les caricatures

À lire aussi

L'élève, immédiatement placé en garde à vue, n'a pas précisé les motifs de son agression. Il a en revanche nié tout lien avec les agressions récentes de professeurs au sujet des caricatures de Mahomet ou l'organisation de la minute de silence en hommage à Samuel Paty.

Toujours selon France 3, le jeune homme de 15 ans, de nationalité lettone, a indiqué être de confession musulmane et pratiquer de manière assidue sa foi. Il est bon élève mais son comportement semblait être devenu plus difficile depuis la rentrée en septembre 2020.

Parmi ses rares réponses en garde à vue, le jeune homme à par ailleurs qualifié les actes récents d'"incidents très graves" et espérait que "les autorités prennent toutes les mesures nécessaires pour endiguer ce phénomène." Afin de procéder à toute évaluation utile de ce dossier, le parquet national antiterroriste a tout de même été informé des éléments de l'enquête.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/