1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Prêtre attaqué à Lyon : un différend personnel à l’origine de l’agression ?
1 min de lecture

Prêtre attaqué à Lyon : un différend personnel à l’origine de l’agression ?

Les enquêteurs s’intéressent à un différend personnel qui pourrait être l’origine de l’agression violente d’un prêtre orthodoxe grec samedi 31 octobre à Lyon. La victime était contestée au sein de sa communauté.

Des policiers devant l'église orthodoxe de Lyon, le 31 octobre 2020.
Des policiers devant l'église orthodoxe de Lyon, le 31 octobre 2020.
Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien
Journaliste

Après l’agression violente d’un prêtre orthodoxe grec à Lyon, samedi 31 octobre, les enquêteurs s’intéressent à un différend personnel qui pourrait être à l’origine cette attaque. Une personne a été interpellée, rapporte La Voix du Nord, mais les autorités n’ont pas confirmé s’il s’agissait de l’assaillant qui a tiré à deux reprises sur l’homme de 52 ans, dont le pronostic vital reste engagé. 

Plusieurs éléments favorisent la thèse d’un contentieux personnel. Au moment de l’attaque, le prêtre était en train de fermer l’église qu’il représente depuis 2012, et n'était pas en tenue traditionnelle. "Aucune cérémonie religieuse n'était également en cours" et "aucune justification d'ordre religieux" n'a été rapportée, détaille-t-on sur BFM TV. "À ce stade, aucune hypothèse n'est écartée, ni privilégiée", a toutefois précisé le procureur de Lyon Nicolas Jacquet.

Un prêtre contesté dans sa communauté

Autre fait intéressant : l’archiprêtre devait quitter son poste et était "contesté au sein de sa communauté". "Depuis des années on entend dire qu'il y a des tensions", a expliqué le prêtre orthodoxe Antoine Callot (membre de l'église francophone orthodoxe de Lyon), sans préciser la nature de ces divisions. "De là à dire qu'il était particulièrement menacé... Jamais on n'aurait pensé quelque chose comme ça", a-t-il déploré. 

Le parquet de Lyon a ouvert une enquête pour "tentative d'assassinat" et a indiqué qu’il restait "en contact étroit" avec le parquet national antiterroriste dans cette affaire. 

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/