1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Pornhub accusé de laxisme vis à vis des vidéos de viol et de mineurs
2 min de lecture

Pornhub accusé de laxisme vis à vis des vidéos de viol et de mineurs

Le site pornographique est pointé du doigt pour son manque de contrôle sur des vidéos pédopornographiques ou de viols téléchargées par ses membres.

Le site internet Pornhub (illustration)
Le site internet Pornhub (illustration)
Crédit : Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
William Vuillez

C'est l'un des sites internet les plus consultés au monde : 3,5 milliards de visites par mois, plus que Netflix, Yahoo ou Amazon. Pornhub est aujourd'hui sous le feu des critiques pour un laxisme vis à vis de certains contenus publiés sur le site. En effet, de plus en plus de vidéos de viols, montrant des mineurs, des actes misogynes, racistes ou voyeuristes voient le jour sur le site pornographie. 

C'est un article du New York Times, le 4 décembre dernier qui a mis le feu aux poudres. Il faut savoir que Pornhub agit sur le même fonctionnement que YouTube, c'est-à-dire que ce sont les utilisateurs eux-mêmes qui publient leurs propres vidéos. Il est donc reproché au site pornographique, son manque de filtre et de contrôle sur des vidéos pédopornographiques, des viols, des agressions sexuelles. Le New York Times évoque notamment des vidéos de femmes asphyxiées dans des sacs plastique

Après la disparition d'une fille de 15 ans en Floride, sa mère l'a trouvée sur Pornhub, dans 58 vidéos de sexe, explique le site américain qui évoque d'autres agressions sexuelles sur une jeune fille californienne de 14 ans, publiées sur le site. Les vidéos ont été signalées et les auteurs arrêtés, mais Pornhub n'a pas été inquiété malgré sa responsabilité d'héberger ces vidéos sans un contrôle plus strict.

Visa et Mastercard pourraient boycotter le site

Un des autres aspects critiqués par le NYT, est le fait que contrairement à YouTube, Pornhub offre la possibilité de télécharger directement les vidéos depuis le site sur son ordinateur ou portable. Ainsi, si des vidéos pédopornographiques ou de viol sont retirées de la plateforme, elles ont surement déjà été téléchargées par des utilisateurs et ne disparaissent donc jamais vraiment. 

À lire aussi

Suite aux révélations du NYT, Visa et Mastercard, leaders du paiement par carte bancaire, pourraient priver le site de leur système de paiement. Ils ont engagé des enquêtes sur leurs liens avec le site pornographique. S'il se révèle que le site ne respecte pas la loi, les deux entreprises ont assuré qu'elles couperaient les ponts avec la maison mère, MindGeek, qui gère aussi les sites pornographiques Youporn et Redtube et revendique plus de 100 millions de visiteurs par jour.

Cela empêcherait de nombreuses entreprises achetant de la publicité sur ces sites et de nombreux utilisateurs souhaitant s'abonner à leurs services premium d'effectuer leurs paiements.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/