1 min de lecture Épidémie

Paris : une messe de Pâques sans masques fait polémique

REPORTAGE - Sur les images d'une messe pascale célébrée dans une église du IXe arrondissement de la capitale, on voit des centaines de fidèles serrés les uns contre les autres, sans masques.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Une messe de Pâques sans masques fait polémique à Paris Crédit Image : Jeanne Mercier / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Nerissa Hemani édité par Coline Daclin

À Paris, une enquête pour "mise en danger de la vie d'autrui" a été ouverte après une messe de Pâques sans masque. Sur des images de cette célébration dans l'église Saint-Eugène-Sainte-Cécile, dans le IXe arrondissement, on voit des centaines de fidèles, âgés pour la plupart, serrés les uns contre les autres. Le diocèse a fait part de sa stupéfaction.

Michèle était dans l'église ce jour-là, elle-même ne portait pas de masque, et elle ne voit pas où est le problème. "Il y a beaucoup de gens qui désobéissent, il n'y a pas que nous [...] L'État n'a pas à nous imposer des règles aussi strictes", déclare-t-elle au micro de RTL.

Pour d'autres fidèles, 250 personnes étaient présentes lors de cette messe alors que l'église peut en contenir 600 et les gestes barrières étaient respectés autant que possible. "Je n'excuse pas ces personnes qui n'ont pas mis le masque mais chaque sacrement a été fait selon les règles sanitaires, avec du gel hydroalcoolique, des lingettes...", assure un fidèle. "Jamais l'église n'a mis ses voisins en danger ! Quand vous parlez de nombre et tout ça... Regardez dans les transports !", s'indigne une autre.

De son côté le diocèse de Paris s'est dit "stupéfait" et rappelle les règles sanitaires en vigueur, à savoir le port du masque obligatoire dès onze ans, et l'obligation d'avoir deux sièges d'écarts entre les fidèles.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Religions
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants