1 min de lecture Église

Cérémonies religieuses limitées : pour le Conseil d'État, l'exécutif doit revoir sa copie

Le Conseil d'État a ordonné ce dimanche 29 novembre au gouvernement de revoir dans les trois jours son décret limitant à 30 personnes le nombre de fidèles autorisés à assister aux cérémonies religieuses.

Le Conseil d'État (illustration)
Le Conseil d'État (illustration) Crédit : AFP
Sarah Belien
Sarah Belien
et AFP

Trois jours. C'est le temps que laisse le Conseil d'État ce dimanche au gouvernement pour modifier son décret limitant à 30 personnes le nombre de fidèles autorisés à assister aux célébrations religieuses. Un non sens selon la Conférence des évêques de France qui avait saisi la juridiction.

"Il est enjoint au Premier ministre de modifier, dans un délai de trois jours (...) les dispositions [du décret limitant le nombre de fidèles à 30, ndlr] en prenant les mesures strictement proportionnées d'encadrement des rassemblements et réunions dans les établissements de culte", a décidé la plus haute juridiction administrative française. Le Conseil d'État estime que cette jauge "va conduire, dans de nombreux lieux, à ce que les fidèles ne puissent y participer le jour de la semaine où se déroulent les principales d'entre elles, en dépit de l'augmentation du nombre de ces dernières".

Dès ce week-end, date à laquelle les commerces ont pu rouvrir dans des conditions sanitaires strictes, la messe a pu à nouveau être célébrée. Mais avec une jauge maximale de 30 personnes, peu importe la taille de l'église, chaque paroisse doit s'organiser pour accueillir des fidèles.

Ce dimanche en fin de journée, des évêques seront reçus par le premier ministre Jean Castex pour discuter de cette jauge maximale de 30 personnes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Église Religions Gouvernement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants