1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Paris : le corps d'une femme morte d'overdose découvert dans un square
1 min de lecture

Paris : le corps d'une femme morte d'overdose découvert dans un square

Le corps d'une femme morte d'overdose a été retrouvé le 28 octobre dernier dans le camp de toxicomanes installé Porte de la Villette à Paris.

Des consommateurs de crack dans le nord de Paris, le 24 septembre 2021.
Des consommateurs de crack dans le nord de Paris, le 24 septembre 2021.
Crédit : Christophe ARCHAMBAULT / AFP
La rédaction de RTL & AFP

Une femme d'une vingtaine d'années a été retrouvée morte d'une overdose d'héroïne, au square de la Porte de la Villette à Paris, où les autorités ont procédé à un regroupement contesté d'usagers de crack, a appris l'AFP ce mercredi. 

La mort de la jeune femme avait été révélée sur les réseaux sociaux jeudi dernier par l'association 93 Anti-Crack, qui distribue depuis plusieurs semaines des boissons chaudes dans le quartier. L'information a également été confirmée à l'AFP par la mairie de Paris.

D'après des consommateurs de crack rencontrés mercredi dans le square, la jeune femme n'habitait pas sur place, mais s'y rendait tous les jours avec son chien. Selon celui qui dit avoir découvert son corps, elle avait été déposée sur place, inconsciente, par ceux qui lui ont fourni sa drogue, achetée à l'extérieur.

Un conflit qui s'enlise

Le déplacement fin septembre d'une cinquantaine de toxicomanes du quartier des jardins d'Éole (XIXe) jusqu'au square de la porte de la Villette fait craindre aux riverains l'apparition d'un nouveau haut lieu de consommation à la limite de la Seine-Saint-Denis. "Si rien n'est fait, ce supermarché de la drogue va devenir un mouroir, c’est ce qui est en train de se passer", a réagi auprès de l'AFP le maire (PS) du XIXe arrondissement François Dagnaud, dénonçant un "alourdissement de la situation".

À lire aussi

"L'inaction et le mutisme de l'Etat ne doivent plus perdurer et nous exigeons une mise à l'abri immédiate et des actions de prise en charge sanitaire et sociale sans délais", a déclaré dans un communiqué cette association, qui dénonce le regroupement de toxicomanes à cet endroit par les autorités.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/