1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Mur contre le crack à Pantin : une "solution transitoire qui ne satisfait personne", réagit Dupond-Moretti
1 min de lecture

Mur contre le crack à Pantin : une "solution transitoire qui ne satisfait personne", réagit Dupond-Moretti

INVITÉ RTL - Le ministre de la Justice assure qu'il annoncera bientôt des mesures gérer au mieux la problématique des consommateurs de crack à Paris et en banlieue.

Des consommateurs de crack dans le nord de Paris, le 24 septembre 2021.
Des consommateurs de crack dans le nord de Paris, le 24 septembre 2021.
Crédit : Christophe ARCHAMBAULT / AFP
Éric Dupond-Moretti est l'invité d'Alba Ventura
10:28
Éric Dupond-Moretti est l'invité d'Alba Ventura
10:28
L'invité de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura - édité par Victor Goury-Laffont

C'est un "mur de la honte", décrié autant par les habitants que les élus locaux, qui a été érigé entre Paris et Pantin pour empêcher les consommateurs de crack, évacués du Jardin d'Éole dans le XIXe arrondissement de la Capitale, d'accéder à la commune de Seine-Saint-Denis.

Au micro de RTL, le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti a lui aussi regretté cette construction. Selon lui, il s'agit d'une "solution transitoire qui ne satisfait personne". Deux situations doivent prises en compte, considère le garde des Sceaux : le "danger de mort" auquel font face les toxicomanes du fait de leur addiction et les difficultés pour les habitants des quartiers concernés.

Le ministre réfléchit à présent à des "solutions pérennes". "Dans quelques jours, quelques semaines, mon projet sera présenté à l’exécutif", a-t-il assuré. D'ici là, Éric Dupond-Moretti ne se prononce pas en faveur d'une destruction du mur. "On est là dans une situation d'urgence", estime-t-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/