1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Olympique Lyonnais : le défenseur Jérôme Boateng condamné pour violences conjugales
1 min de lecture

Olympique Lyonnais : le défenseur Jérôme Boateng condamné pour violences conjugales

Champion du monde avec l'Allemagne et à peine débarqué à Lyon, Jérôme Boateng était jugé pour violences conjugales ce jeudi. Il a été condamné à payer 1,8 million d'euros d'amende.

Jérôme Boateng a été condamné à une amende d'1,8 millions d'euros pour violences conjugales
Jérôme Boateng a été condamné à une amende d'1,8 millions d'euros pour violences conjugales
Crédit : Christof STACHE / AFP
Nicolas Barreiro & AFP

Jérôme Boateng, fraîchement arrivé à l'Olympique Lyonnais, a été condamné ce jeudi 9 septembre par un tribunal de Munich à 1,8 million d'euros d'amende pour avoir violenté en 2018 son ex-compagne, mère de ses deux enfants. Les magistrats l'ont reconnu coupable de coups et blessures, il risquait jusqu'à 5 ans de prison.

Au cours de cette longue journée d'audience, son ex-compagne a raconté les faits qu'elle lui reprochait, ce qu'il a nié. Elle a notamment rapporté que, lors de vacances aux Caraïbes, le joueur star de 33 ans, champion du monde 2014, avait d'abord lancé vers elle une lanterne lors d'une violente dispute. L'ayant manquée, il l'a ensuite visée et touchée avec une boîte isotherme, qui lui a occasionné une blessure au bras droit. "Il m'a enfoncé un œil avec le pouce", a-t-elle ensuite précisé, "il m'a mordu la tête et m'a tiré par terre par les cheveux".

La scène s'est déroulée lors d'une soirée dans un hôtel de luxe, en juillet 2018, soit juste après la piteuse élimination de l'Allemagne au premier tour du Mondial de football en Russie. Selon Boateng, c'est au contraire sa compagne de l'époque qui a fait preuve d'agressivité et qui l'a même blessé à la lèvre en le frappant. "Je n'ai pas été violent (…) je ne l'ai pas attaquée", a-t-il assuré, sans convaincre les magistrats. 

L'ex-couple est actuellement en procès pour obtenir la garde de leurs deux jumelles de 10 ans, qui vivent avec lui, et cette question était aussi, indirectement, l'un des enjeux du procès de Munich.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/