1 min de lecture Faits divers

Nordahl L. : l'ombre d'un possible "tueur en série" plane sur plusieurs affaires

INVITÉ RTL - Après la petite Maëlys en Isère, Nordahl L. est désormais soupçonné d'avoir assassiné le caporal Arthur Noyer en Savoie. Retour sur l'enquête avec le psychologue et criminologue Jean-Pierre Bouchard.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Nordahl L. : l'ombre d'un possible "tueur en série" plane sur plusieurs affaires Crédit Image : PHILIPPE DESMAZES / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Loïc Farge

Le tableau s’obscurcit pour Nordahl L. Après deux jours de garde à vue, cet ancien maître-chien de 34 ans, qui avait quitté l'armée de Terre en 2005 après quatre ans de service, a été mis en examen mercredi 20 décembre à Chambéry pour l'assassinat du caporal Arthur Noyer en Savoie.

Il était déjà mis en examen à Grenoble depuis le 30 novembre pour l'enlèvement et le meurtre de la jeune Maëlys, âgée de presque 9 ans au moment de sa disparition en Isère.

Le suspect (qui reste pour l'heure présumé innocent) est-il impliqué dans d'autres dossiers semblables ? C'est la question des gendarmes, qui vont éplucher plusieurs disparitions inquiétantes dans la région. Et c'est l'ombre d'un possible "tueur en série" qui plane sur ces affaires.

Mais au fait, c'est quoi un tueur en série ? "On le définit comme quelqu'un qui tue au moins trois victimes avec un espace de temps entre chaque meurtre. Il y a une accalmie émotionnelle et une accalmie des motivations", explique sur RTL le psychologue et criminologue Jean-Pierre Bouchard. 

Tout le contraire du tueur de masse, "qui tue au moins quatre victimes en même temps lors du même événement criminel".

À lire aussi
Une paire de menottes et un brassard de police (illustration) Tarn-et-Garonne
Montauban : deux femmes abattues, un adolescent en garde à vue

Il rappelle qu'une idée fausse a été véhiculée : les tueurs en série tueraient toujours le même type de victimes, pour les mêmes raisons et de la même façon. "C'est vrai pour certains, mais ce n'est pas systématique, affirme notre expert. On voit des tueurs en série qui agissent pour des raisons mixtes (sexuelles et crapuleuses, par exemple)".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Justice Savoie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants