1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. "Nicolas Sarkozy n'a pas été jugé comme n'importe quel justiciable", dénonce son avocate sur RTL
3 min de lecture

"Nicolas Sarkozy n'a pas été jugé comme n'importe quel justiciable", dénonce son avocate sur RTL

INVITÉE RTL - Maître Jacqueline Laffont, avocate de l'ancien président, revient sur la condamnation de son client à trois ans de prison.

Jacqueline Laffont et Nicolas Sarkozy
Jacqueline Laffont et Nicolas Sarkozy
Crédit : Bertrand GUAY / AFP
"Sarkozy n'a pas été jugé comme n'importe quel justiciable", déclare son avocate sur RTL
05:20
Christelle Rebière

Dans l'affaire dite "des écoutes", Nicolas Sarkozy a été condamné lundi 1er mars, en première instance, à trois ans de prison dont un ferme pour corruption et trafic d'influence. L'annonce a suscité un tollé au sein de la droite qui dénonce un traitement injuste, et l'ancien président a fait appel de cette décision.

Ce mardi matin sur RTL, Jean-François Bonhert, procureur national financier, a défendu cette décision qui, selon lui, "n'est pas politique". Au micro de RTL Midi, Me Jacqueline Laffont, avocate de Nicolas Sarkozy, défend une toute autre version.

Elle dénonce notamment le comportement de Jean-François Bonhert dans les semaines qui ont précédé le verdict. "Il y a quelque chose qui a beaucoup choqué l'avocate que je suis, c'est l'attaque en règle menée par représentant du Parquet National Financier (PNF), Jean-François Bonhert, en plein cour de délibéré, sur la défense de monsieur Sarkozy".

Le PNF a été à l'origine d'une enquête préliminaire cachée

Me Jacqueline Laffont, avocate de Nicolas Sarkozy, sur RTL

"Une quinzaine de jours avant le délibéré, précise-t-elle, il y a eu notamment une interview avec une mise en cause de la défense dans des termes dans lesquels je ne me suis pas retrouvée, car nous avons fait du droit, rien que du droit. Je ne sais pas le but de cette démarche à la veille d'un jugement qui allait être rendu."
L'avocate estime que ces déclarations ont pu jouer sur la décision finale, même si le rapport long de 254 pages semble être le fruit d'un long débat. "Sur les 254 pages, il y a 20 pages de motivations, rappelle l'avocate. Le reste est un rappel des faits, des éléments de la procédure, des écoutes téléphoniques. Il y a deux paragraphes de motivations sur un élément essentiel de la décision juridique. Sur les 254 pages, peu de choses sont donc à discuter."

À lire aussi

Le PNF aurait-il instrumentalisé les juges du tribunal correctionnel ? "Je n'ai pas dit que le PNF avait condamné Nicolas Sarkozy (à la place du tribunal correctionnel), je dis qu'il a été à l'origine d'une enquête préliminaire cachée, sur laquelle je n'ai pas entendu Jean-François Bonhert s'exprimer. Quand il dit que Nicolas Sarkozy a été jugé comme n'importe quel justiciable, ce n'est pas exact."

Si manque de moyens il y a au sein de la justice, il n'y en a pas eu concernant Nicolas Sarkozy

Me Jacqueline Laffont, avocate de Nicolas Sarkozy, sur RTL

L'avocate pointe notamment les importants moyens déployés, selon elle, pour enquêter sur l'ex-président de la République. "Si manque de moyens il y a au sein de la justice, il n'y en a pas eu concernant Nicolas Sarkozy. Il y a eu une débauche de moyens le concernant, un traitement de défaveur."

"Des moyens considérables ont été mis au service de la tentative de démonstration de sa culpabilité, ajoute-t-elle, notamment des moyens condamnables sur lesquels il ne se prononce pas. Nous avons découvert une enquête préliminaire cachée, contraire à toutes les règles fondamentales de notre droit, qui nous cachait des éléments à décharge et que nous découvrons après les demandes de renvoi et qui donc ont été déclarés irrecevables."

Jacqueline Laffont précise que ses critiques ne concernent en rien l'entité décriée qu'est le Parquet national financier. "Je n'ai pas entendu un mot sur les méthodes utilisées par le PNF. Je ne vise pas le PNF, on nous a enfermé dans une guerre qui n'est pas la nôtre. Je n'ai jamais remis en cause le PNF, mais un dossier." 

"Nicolas Sarkozy a fait appel, il est présumé innocent. Il est dans un état d'esprit de calme et de détermination", conclut-elle.

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/