1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Mort d'Arthur Noyer : "Je n'ai jamais cherché à tuer Arthur", assure Nordahl Lelandais
2 min de lecture

Mort d'Arthur Noyer : "Je n'ai jamais cherché à tuer Arthur", assure Nordahl Lelandais

Accusé du meurtre du caporal Arthur Noyer, Nordahl Lelandais, interrogé par le président de la Cour d'Assises ce vendredi 7 mai, a maintenu la thèse d'une bagarre qui aurait mal tourné.

Les parents d'Arthur Noyer à la cour d'Assises de Chambéry, le 7 mai 2021
Les parents d'Arthur Noyer à la cour d'Assises de Chambéry, le 7 mai 2021
Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Mort d'Arthur Noyer : "Je n'ai jamais cherché à tuer Arthur", assure Nordahl Lelandais
01:30
Anne Le Henaff
Anne Le Henaff
Journaliste

Il est sous le feu roulant des questions. Nordahl Lelandais a répondu à un interrogatoire ce matin du vendredi 7 mai devant la Cour d'Assises de Savoie. L'accusé comparait pour le meurtre du Caporal Arthur Noyer. Il a maintenu sa version des faits, celle d'une bagarre qui aurait mal tourné. 

Debout, chemise blanche bien repassée, il a eu réponse à tout pendant des heures. Parfois sa voix a faibli mais il n'a pas flanché. "Sept ou huit personnes qui ont vu Arthur cette nuit-là disent qu'il voulait rentrer à sa caserne. Elle est où la caserne ?", a demandé tout d'abord le président de la Cour d'Assises. "À Barby", lui a répondu Nordahl Lelandais. "Et vous l'emmenez où ?", a poursuivi le magistrat. "- À Saint-Baldoph. - Pourquoi ? - Parce qu'il me le demande. C'est ma réponse Monsieur le Président." 

"Avant vous trainez deux heures dans Chambéry. Pourquoi ?, a interrogé le président. - Je cherchais des copains. - Vous vouliez un rapport sexuel ? - Pas du tout. Il n'y a jamais rien eu de sexuel avec Arthur Noyer. - On a vu les vidéos de surveillance hier. Arthur avait beaucoup bu. Était-il en état de vous donner des coups de poing ? - Non pas à ce moment-là. - Et après, à 3h07 ? - Oui", a soufflé Lelandais, presque dans un murmure. 

"Il est mort à Saint-Baldoph ?, continue le magistrat. - Oui, répond l'accusé. - Vous coupez vos portables ? - Oui pour qu'on ne m'appelle pas ou qu'on ne sache pas que je suis là. Je n'ai jamais cherché à tuer Arthur", persiste Lelandais. S'il a d'abord nié puis donné des versions différentes avant d'avouer c'est parce que c'était compliqué "à ce moment-là, de dire que j'avais tué un homme, dit-il. J'ai mis du temps à venir à la vérité." 

À lire aussi

Le clan Noyer qui ne croit pas du tout à cette thèse d'une bagarre qui aurait mal tourné, a écouté impassible. La famille, les amis d'Arthur portaient tous un masque vert, la couleur préférée du caporal.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/