1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Lutte contre les "points de deal" : des résultats en demi-teinte
2 min de lecture

Lutte contre les "points de deal" : des résultats en demi-teinte

Selon Gérald Darmanin, la France compte actuellement 3.880 points de deals, soit soixante-dix de moins que le premier chiffre annoncé par le ministre.

La police fouille la zone à la recherche d’un suspect fugitif après la mort d’un policier lors d’une opération antidrogue à Avignon le 5 mai 2021.
La police fouille la zone à la recherche d’un suspect fugitif après la mort d’un policier lors d’une opération antidrogue à Avignon le 5 mai 2021.
Crédit : CLEMENT MAHOUDEAU / AFP
Lutte contre les stupéfiants : des résultats en demi-teinte
02:24
Lutte contre les stupéfiants : des résultats en demi-teinte
02:24
Thomas Prouteau - édité par Florine Boukhelifa

Dans la soirée du lundi 25 octobre, policiers et voyous ont échangé des tirs sur un point de deal connu du quartier de la Duchère à Lyon, sans faire de blessés. Gérald Darmanin a par la suite rendu hommage à l'action "courageuse" des policiers contre les trafiquants. L'occasion de faire le point sur les résultats concrets de cette lutte contre la drogue, engagée à grand renforts de communication par le ministre de l'Intérieur.

 

Au début de l'année, 3.950 points de deal étaient recensés par le ministère. Ce dernier demandait alors aux forces de l'ordre un démantèlement systématique et un "harcèlement" des dealers, selon le mot employé. En neuf mois, quatre mille opérations de police et de gendarmerie ont été engagées. Cependant, il existe toujours 3.880 points de deals en France, soit seulement soixante-dix de moins, d'après le chiffre dévoilé mardi par Gérald Darmanin.


En cause, l'effet tonneau percé qui se vide quand on le remplit. Depuis janvier, environ cinq-cent points de deals ont bel et bien été fermés, avec à chaque fois une tranquillité publique retrouvée. Néanmoins, beaucoup se sont reconstitués, expliquent des policiers, souvent un peu plus loin. Le ministère de l'Intérieur, lui, avance une autre explication : un recensement incomplet au départ de l'ensemble des points de deal.

8.000 interpellations depuis le début de l'année

À lire aussi

Ces actions provoquent deux appréciations. D'abord, celle assez critique de certains responsables policiers qui estiment que cette lutte contre le trafic de stupéfiants sert surtout à l'affichage politique. Selon eux, quand on cherche on trouve, et cela fait du chiffre. Puis, celle des spécialistes de lutte anti-drogue. Ces derniers soulignent que la politique engagée a permis de faire tomber de gros caïds et leur réseau, avec près de huit mille interpellations depuis janvier.

Cependant, il existe un risque d'effets collatéraux. 2021 est marquée par des violences rarement vues : la mort dramatique du brigadier Éric Masson abattu sur un point de deal à Avignon, les tirs à la Kalachnikov contre la bac Nord de Marseille ou encore les coups de feu contre les policiers à Lyon. En revanche, le discours de Gérald Darmanin ne varie pas : il promet une guerre totale aux dealers.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/