1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Omar Raddad : comment un criminaliste a fait basculer l'enquête
2 min de lecture

Omar Raddad : comment un criminaliste a fait basculer l'enquête

LES VOIX DU CRIME - 24 juin 1991, Ghislaine Marchal est retrouvée morte dans la chaufferie de sa villa. Le criminaliste Roger-Marc Moreau est appelé pour mener l'enquête. Et ce qu’il découvre au fil des mois va tout remettre en question.

05_RTL_originals-VOIX-DU-CRIME_POP_795x530
05_RTL_originals-VOIX-DU-CRIME_POP_795x530
Crédit : RTL Originals
Les voix du crime - Omar Raddad, l'histoire secrète
30:51
2. Omar Raddad, l'histoire secrète
30:52
Jean-Alphonse Richard - édité par Claire Riobé

La scène de crime est effroyable.  Le 24 juin 1991, Ghislaine Marchal, 60 ans, gît éventrée dans sa villa de la Chamade, sur la Côte d'Azur. Elle a reçu des coups de chevron sur la tête et des coups de couteau sur tout le corps. Qui pouvait lui en vouloir au point de la massacrer ?

Avant de mourir, la victime semble avoir eu le temps de désigner le coupable. Sur l’un des murs, une inscription en lettres de sang : "Omar m’a Tuer". Et pour les enquêteurs, il ne peut s’agir que de son jardinier : Omar Raddad.

Après 20 mois d’instruction, la cour d’assises de Nice le condamne à 18 ans de réclusion criminelle. Mais son avocat, Jacques Vergès, s’insurge. Pour Jacques Vergès, Omar Raddad est un bouc émissaire, les vrais coupables courent toujours. Mais comment le prouver ? 

Abonnez-vous à ce podcast

L'avocat envoie une lettre au criminaliste Roger-Marc Moreau connu pour ces contre-enquêtes judiciaires. "Je le connaissais évidemment, comme tout le monde de réputation, mais je n’avais pas eu encore à travailler avec lui", dira-t-il plus tard. Jacques Vergès lui propose de reprendre le dossier Omar Raddad pour trouver des preuves de son innocence. Et ce qu’il découvre lors de sa contre-enquête va tout remettre en question. 

À lire aussi

20 ans après, Roger-Marc Moreau poursuit son combat. Dans cet épisode, Jean-Alphonse Richard revient avec lui sur cette affaire exceptionnelle. 

ERRATUM - Une erreur de date s'est glissée au début de l'épisode "Omar Raddad : comment un criminaliste a fait basculer l'enquête". Ghislaine Marchal a été retrouvée morte le 24 juin 1991 dans sa villa de la Chamade, et non le 24 juin 1994.

>> Les Voix du crime sont avocat(e)s, enquêteur(ice)s, proches de victimes suspects ou coupables. Ces témoins clés se confient au micro de Nathalie RenouxAmandine BégotJacques Pradel et Jean-Alphonse Richard, nos experts en affaires judiciaires. Des témoignages inédits, qui apportent un éclairage nouveau sur la justice et les affaires criminelles d’aujourd’hui.

Un mercredi par mois, l’une de ces Voix du crime nous raconte son point de vue, comment il ou elle a fait basculer ou rebondir une affaire criminelle. Un podcast RTL Originals

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/