1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 8h - Dordogne : pourquoi la traque risque-t-elle de durer ?
2 min de lecture

Les infos de 8h - Dordogne : pourquoi la traque risque-t-elle de durer ?

L'ancien militaire de 29 ans, poursuivi par plus de 300 gendarmes, est visiblement suffisamment équipé pour survivre très longtemps dans les bois.

Un hélicoptère de la gendarmerie survole l'A89 lors d'une chasse à l'homme d'un ancien soldat lourdement armé qui aurait ouvert le feu sur des officiers le 30 mai 2021.
Un hélicoptère de la gendarmerie survole l'A89 lors d'une chasse à l'homme d'un ancien soldat lourdement armé qui aurait ouvert le feu sur des officiers le 30 mai 2021.
Crédit : Diarmid COURREGES / AFP
Les infos de 8h - Dordogne : une traque qui risque de durer
12:03
Le journal RTL de 8h du 31 mai 2021
12:03
Philippe De Maria - édité par Nicolas Barreiro

En Dordogne la traque pour tenter de retrouver cet ancien militaire de 29 ans au lourd passé judiciaire déjà condamné 4 fois pour violences conjugales se poursuit toujours ce lundi 31 mai. Dans la nuit de samedi à dimanche, il s'en est pris au conjoint de son ex-compagne dans la petite commune de Lardin-Saint-Lazare. Il est depuis caché dans la forêt avec plus de 300 gendarmes à ses trousses qui ont un objectif : le retrouver vivant.

Le fugitif est parti avec un sac, il dispose d'une arme de chasse gros calibre, qu'il détient illégalement, a-t-on appris du procureur de Périgueux. Le fait qu'il porte un sac, potentiellement avec du ravitaillement ou des munitions montre qu'il s'est préparé à cette cavale. Il faut savoir qu'il s'était déjà enfui dans les bois il y a quelques années après avoir agressé sa compagne. Il avait été retrouvé rapidement par les gendarmes. Il a donc engrangé de l'expérience. De plus il a bénéficié d'un entraînement militaire, étant un ancien soldat. Cette nuit, les hommes du GIGN ont effectué des vérifications sur le terrain dans des caches éventuelles, sans succès.

Condamné une quatrième fois pour avoir frappé la mère de ses enfants, le fugitif est équipé d'un bracelet électronique. Quand il quitte son domicile dans la nuit de samedi à dimanche, l'alerte est d'ailleurs donnée mais d'après le patron des gendarmes, il aurait eu tout le loisir de se débarrasser de son bracelet. Donc, à priori, ce dispositif ne devrait pas aider à le géolocaliser. Les négociateurs ont toutefois réussi à le joindre vocalement, via son téléphone, mais ce canal était interrompu dimanche soir. 

À écouter également dans ce journal

Coronavirus - Attention à ne pas manquer de vigilance même après s'être fait vacciner. Le "syndrome du vacciné" inquiète les médecins, qui tirent la sonnette d'alarme.

À lire aussi

Football - À quelques jours du premier match de l'Équipe de France, Karim Benzema se confie au micro de RTL. "Le passé est derrière moi", assure-t-il, tout en disant son impatience de rejouer en Bleu.

Faits divers - En Seine-et-Marne, un homme de 73 ans a été interpellé dimanche soir après une fusillade. Il a tiré sur un voisin, grièvement blessé, et tué une amie qui était avec lui.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/