1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 6h - Reprise du procès Bygmalion : ce qui est reproché à Nicolas Sarkozy
2 min de lecture

Les infos de 6h - Reprise du procès Bygmalion : ce qui est reproché à Nicolas Sarkozy

Le procès reprend ce jeudi 20 mai. 14 prévenus sont jugés pour financement illégal de campagne, dont Nicolas Sarkozy qui risque un an de prison et 3.750 euros d'amende.

Nicolas Sarkozy après sa mise en examen dans l'affaire Bygmalion, le 16 février 2016
Nicolas Sarkozy après sa mise en examen dans l'affaire Bygmalion, le 16 février 2016
Crédit : Geoffroy Van der Hasselt / AFP
Le journal RTL de 6h du 20 mai 2021
10:37
Les infos de 6h - Reprise du procès Bygmalion : ce qui est reproché à Nicolas Sarkozy
10:37
Cindy Hubert
Journaliste

La reprise aujourd'hui du procès Bygmalion reporté en mars dernier, en raison de plusieurs cas de Covid. 14 prévenus sont jugés pour financement illégal de campagne, dont Nicolas Sarkozy, soupçonné d'avoir laissé se mettre en place un système de double facturation.

C'est l'histoire d'une campagne présidentielle qui dérape, Nicolas Sarkozy veut tout faire pour rattraper son retard sur François Hollande dans les sondages. Son équipe va donc organiser 44 meetings en tout, soit plus de 8 par mois. Certains acteurs de ce dossier parlent d'une débauche de moyens, d'une vraie folie : il faut des milliers de drapeaux, des écrans géants, des lumières dignes de concert, une grue télescopique. 

Les experts comptables s"inquiètent : le seuil de dépense électoral est fixé à 22,5 millions d'euros. Et ce plafond va bientôt exploser. Ils envoient deux alertes. La campagne intègre alors un système de double comptabilité : tous les prix sont revus à la baisse, un meeting à 600.000 euros ne coûte plus que 100.000 euros. 

C'est la différence entre ces deux sommes qui est prise en charge par l'UMP, tout cela via l'émission de fausses factures pour des conventions dont certaines n'ont jamais eu lieu. Alors qui a ordonné cette manipulation, qui savait et n'a rien dit ? Les sarkozystes le jurent : la vérité éclatera au procès. Et l'ancien chef de l'État risque un an de prison et 3.750 euros d'amende.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Manifestation de policiers - Plus de 35.000 personnes étaient rassemblées devant l'Assemblée nationale mercredi à l'appel des syndicats policiers. Plusieurs élus politiques étaient présents dans le cortège sauf la France insoumise, dont le leader Jean-Luc Mélenchon dénonçait une manifestation de factieux.

Crise migratoire - En quelques jours, 8.000 migrants sont arrivés à la nage sur les plages de Ceuta, enclave espagnole au nord du Maroc. La moitié des migrants a déjà été expulsée vers le Maroc, mais la Croix-rouge reste débordée, notamment par les 1.500 mineurs isolés.

Conflit israélo-palestinien - L'administration américaine est prête à mettre son veto à la résolution française sur la résolution de la crise au Proche-Orient. Israël a, de son côté, fait savoir qu'il attendait le moment opportun pour arrêter ses frappes dans la bande de Gaza.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/