2 min de lecture Disparition de Maëlys

Les infos de 5h - Nordahl Lelandais : deux ans après l'affaire Maëlys, où en est l'enquête ?

Deux ans après la disparition de la petite Maëlys, l'instruction touche bientôt à sa fin et la thèse du crime sexuel semble de plus en plus être accréditée.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL
>
Le journal de 5h du 27 août 2019 Crédit Image : Jean-Philippe KSIAZEK / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission

Il y a deux ans jour pour jour, la petite Maëlys était enlevée puis tuée dans l'Isère. Nordahl Lelandais a avoué le meurtre mais parle toujours d'un "accident". L'instruction est sur le point d'être clôturée, les juges vont-ils retenir le viol de l'enfant ? C'est le combat de la famille de la petite fille. 

Depuis l'arrestation de l'ancien maître-chien, les parents de Maëlys sont persuadés qu'il a enlevé leur fille pour la violer et ce malgré les délégations de l'intéressé. Les déclarations au juge d'un ancien co-détenu de Nordahl Lelandais qui affirme que celui-ci lui aurait confirmé le viol de la fillette accréditent un peu plus la thèse de l'agression sexuelle. Il n'y a pas de preuves matérielles car le corps de la fillette était trop dégradé, après des mois passés dans la nature. 

Maître Yves Crespin, partie civile dans ce dossier pour des associations de défense des enfants, le voit comme "un criminel éminemment dangereux à caractère sexuel". "Il poursuivait très certainement le but d'agresser sexuellement une petite fille comme il l'avait fait de manière moins violente avec ses petites cousines auparavant", indique-t-il. "Les experts psychiatres ont relevé son caractère criminogène extrêmement dangereux", ajoute-t-il.

Les juges devraient clore leur instruction en septembre ou octobre. Le procès de Nordahl Lelandais pourrait avoir lieu courant 2020.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Karine (son prénom a été modifié), ex-compagne de Nordahl Lelandais Nordahl Lelandais
Nordahl Lelandais, "c'est le diable", dit son ex-compagne

G7 à Biarritz - Emmanuel Macron défend son activité sur tous les dossiers chauds du sommet. Le Président voit une note d'espoir dans le dossier iranien, France et États-Unis ont trouvé un début de terrain d'entente sur les GAFA et une aide d'urgence pour l'Amazonie a été débloquée, elle vient d'être rejetée par Jair Bolsonaro. 

Grève des urgences - D'après le collectif Inter Urgences, 217 services sur 520 sont en grève en France. C'est deux fois plus qu'au mois de juin. Les 70 milliards d'euros débloqués par l'État ne suffisent pas selon les syndicats. 

Rentrée scolaire - 95% des communes sont revenues à la semaine de 4 jours mais certains continuent d'appliquer la semaine de 4 jours et demi. C'est le cas par exemple à Beaumont-le-Roger dans l'Eure. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Disparition de Maëlys Nordahl Lelandais Meurtre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants