1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 18h - Tirs sur des policiers de la Bac à Lyon : des zones d'ombre persistent
2 min de lecture

Les infos de 18h - Tirs sur des policiers de la Bac à Lyon : des zones d'ombre persistent

Une enquête a été ouverte après que trois policiers de la Bac ont assuré avoir été visés par des tirs dans la nuit de lundi à mardi.

Une voiture de la bac (image d'illustration).
Une voiture de la bac (image d'illustration).
Crédit : NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
Les infos de 18h - Tirs sur des policiers de la Bac à Lyon : de nombreuses zones d'ombre persistent
15:41
Le journal RTL de 18h du 26 octobre 2021
15:41
micro générique
Sébastien Rouxel - édité par Nicolas Barreiro

Le quartier sensible de la Duchère, à Lyon, est placé sous haute surveillance ce mardi 26 octobre. Une opération de police et un déplacement du préfet ont eu lieu cet après-midi après que trois policiers de la Bac ont affirmé avoir été pris pour cibles hier soir lors d'une intervention sur un point de deal. L'enquête se poursuit ce mardi, avec encore de nombreuses zones d'ombre.

Pour commencer, on ne sait toujours pas qui est derrière ces possibles coups de feu, derrière cette large HLM gris située avenue Sakharov, l'un des quatre points de deal du quartier. "De possibles coups de feu", car aucune douille n'a été retrouvée près de ce point de deal. Plusieurs voisins affirment toutefois avoir entendu des détonations.

Ce que l'on sait pour le moment, c'est les policiers sont intervenus pour un attroupement de plusieurs personnes, dont une qui portait un fusil et aurait visé les trois policiers de la Bac. Cet individu n'a pas été interpellé à ce stade. Les policiers, mobilisés ce mardi soir, tentent toujours de retrouver cet homme soupçonné d'avoir tiré des coups de feu.

À écouter également dans ce journal

Iran - Il est aujourd'hui impossible de faire chez le quatrième plus gros producteur de pétrole au monde. Les stations service iraniennes, victimes d'une cyberattaque, sont paralysées depuis plusieurs heures.

À lire aussi

Coronavirus - "Les deux tiers des soignants suspendus sont revenus au travail une fois vaccinés", a annoncé le ministère de la Santé, qui souligne que le "taux de suspension et de démission est extrêmement faible".

Présidentielle 2022 - En déplacement à Budapest, Marine Le Pen en a profité pour soutenir le dirigeant hongrois, Viktor Orban, tout en critiquant vivement la "brutalité idéologique" de l'Union européenne.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/