1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 18h - Procès Bygmalion : "Si j'avais su, je suis celui qui aurait arrêté cette folie", assure Copé

Les infos de 18h - Procès Bygmalion : "Si j'avais su, je suis celui qui aurait arrêté cette folie", assure Copé

Au palais de justice de Paris, un témoin était très attendu ce mercredi au procès Bygmalion : Jean-François Copé.

Jean-François Copé, le 3 novembre 2015
Jean-François Copé, le 3 novembre 2015
Crédit : AFP
Le journal RTL de 18h du 09 juin 2021
12:13
Les infos de 18h - Procès Bygmalion : pourquoi Jean-François Copé est entendu
12:13
Cindy Hubert
Journaliste

Attendu ce mercredi au tribunal, Jean-François Copé, le maire de Meaux a longtemps été pointé du doigt avant d'être totalement blanchi dans l'affaire Bygmalion. Un costume sombre, une pochette bleue et des airs de coupable idéal pour certains : "Mes oreilles ont bien sifflé lors de ce procès", lance Jean-François Copé. 

L'ancien patron de l'UMP savoure ce moment, le témoin remonte à 2014, le moment où le scandale éclate. Parmi les révélations : des conventions bidons. Pierre Lellouche par exemple est censé en avoir animé une sur l'accès au crédit. "Je l'appelle, évidemment cette convention n'a jamais eu lieu", explique-t-il.

La présidente puis le parquet reviennent à la charge : "Qui a eu cette idée de la fraude, comment se fait-il qu'il n'ait rien vu ?". Jean-François Copé évite les flèches et il jure : "Si j'avais su, je suis celui qui aurait immédiatement arrêté cette folie".

À écouter également dans ce journal

Emmanuel Macron giflé - L'homme qui a giflé Emmanuel Macron hier dans la Drôme et son ami sont toujours en garde à vue. Tous deux "gilets jaunes", l'un amateur de tir sportif, l'autre intéressé par la fachosphère.

À lire aussi

Justice - Le parquet de Paris a indiqué avoir ouvert une enquête pour "provocation" au meurtre contre le youtubeur, qui a publié une vidéo mettant en scène d'un meurtre fictif d'un membre de la France insoumise.

Judo - La Française Clarisse Agbegnenou a remporté mercredi son cinquième titre mondial, le quatrième d'affilée, en battant la Slovène Andreja Leski par ippon en finale des championnats du monde de Budapest dans la catégorie des -63 kg.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/