1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Bygmalion : "Je ne savais pas qu'on allait dans le mur", déclare Jérôme Lavrilleux
1 min de lecture

Affaire Bygmalion : "Je ne savais pas qu'on allait dans le mur", déclare Jérôme Lavrilleux

Dans le cadre du procès de l'affaire Bygmalion, le cas Jérôme Lavrilleux s'est retrouvé au cœur des débats ce jeudi. L'ex-directeur adjoint de la campagne de Nicolas Sarkozy a eu du mal à se justifier au sujet de son implication.

 Jérôme Lavrilleux
Jérôme Lavrilleux
Crédit : Marie WILLIAMS / AFP
Affaire Bygmalion : "Je ne savais pas qu'on allait dans le mur", déclare Jérôme Lavrilleux
01:17
Cindy Hubert

Les audiences dans le cadre du procès de l'affaire Bygmalion ont commencé il y a 15 jours. Et le cas Jérôme Lavrilleux était ce jeudi 3 juin au cœur des débats. C'est l'ancien directeur adjoint de la campagne de Nicolas Sarkozy ; depuis quand était-il au courant du système de fausses factures mis en place pour masquer les dépenses ? Pourquoi l'a-t-il couvert ? L'a-t-il organisé ? Il a parfois eu du mal à se justifier.

Quelques secondes de silence et Jérôme Lavrilleux jette un regard furtif à son avocat. Un instant de détresse à la barre. Le tribunal vient de projeter sur grand écran l'un des engagements de dépenses : 5 millions d'euros pour des conventions bidons. "C'est bien votre signature, là, monsieur Lavrilleux ?", insiste la présidente. "Oui, oui, je pense que cela a été fait au crayon à papier... Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ?" Le prévenu grimace : "Il faut faire porter le chapeau à quelqu'un et visiblement j'ai une tête à chapeau".

La présidente ne lui laisse aucun répit et Jérôme Lavrilleux insiste ; ce n'est pas lui qui a imaginé cette fraude, il l'a découverte a posteriori, après la campagne. "Quand tout le monde s'est barré, il ne restait que des ploucs comme moi pour signer. Je n'ai jamais rencontré les experts comptables et je n'avais aucune vision globale sur les finances. Je ne savais pas qu'on allait dans le mur, contrairement à d'autres." Jérôme Lavrilleux coule, mais il est déterminé à ne pas couler seul.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/