1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 18h - Perpignan : un enfant retiré à ses parents à cause d'une blague
2 min de lecture

Les infos de 18h - Perpignan : un enfant retiré à ses parents à cause d'une blague

Des parents se sont vus retirés la garde de leur enfant à cause d'une blague mal interprétée par un individu, à Perpignan.

Macron giflé : quelles sont les sanctions possibles ? (Illustration)
Macron giflé : quelles sont les sanctions possibles ? (Illustration)
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Le journal RTL de 18h du 04 juin 2021
14:03
Le journal RTL de 18h du 04 juin 2021
14:03
Patrick Tejero

C'est une histoire hallucinante. Des parents se sont vus retirés leur enfant tout ça à cause d'une blague, à Perpignan. Tout commence le vendredi 28 mai, à la veille d'un mariage, une famille de gens du voyage venue du nord de la France, discute dans la rue, avec une lointaine connaissance. 

Selon Me Matthieu Vouche, leur avocat "il y a eu un quiproquo avec un témoin qui a cru que la mère voulait vendre son enfant". Pendant l'entrevue, la jeune mère, accompagnée de sa fille de quatre mois, plaisante : "Elle est belle,  je vous le vends ! Mais attention, elle n'a pas de prix !". 

Son interlocuteur prend sa remarque au pied de la lettre et alerte immédiatement la police municipale en expliquant qu'une femme veut vendre son enfant. Et l'emballement judiciaire a commencé comme ça. Quelques minutes plus tard, le couple est arrêté et séparé de son bébé qui est immédiatement placé. Un juge va formuler une ordonnance de placement provisoire pour le bébé, qui est envoyé dans une pouponnière. Selon l'avocat "c'est une souffrance absolue".

Les parents de l'enfant ne comprennent pas ce qui leur arrive. Lundi 31 mai, ils ont été jugés en comparution immédiate. À l'issue du procès, les parents sont relaxés mais ils ne peuvent toujours pas récupérer leur fille. Le parquet a en effet saisi un juge pour enfant. La situation est intenable pour les parents. Me Vouchet a réussi à obtenir que la décision soit rendu jeudi 3 juin dans l'après-midi. L'avocat affirme "qu'on les a privé de leur enfant illégitimement".

À lire aussi

La police et la justice se sont rendues compte qu'elles y étaient allées un peu fort. Lors de l'audience de jeudi après-midi, l'enfant leur a été rendu. Le jeune couple, reparti dans le nord de la France, se souviendra longtemps de son séjour à Perpignan.

À écouter également dans ce journal

Coronavirus - L'inquiétude grandit au Royaume-Uni. Le nombre de malades a bondi de 76% en seulement une semaine à cause du variant indien.

Tourisme - Les touristes européens vaccinés vont pouvoir franchir la frontière française à partir du mercredi 9 juin. C'est une bonne nouvelle pour l'économie et le secteur du tourisme en France. 

Féminicides - Deux nouveaux féminicides ou tentative ont eu lieu en moins de 24 heures en France. À Colmar, une femme a été tuée par son ex-compagnon qui l'a poussé du 8ème étage d'un immeuble. Et un peu plus tôt à Metz, un homme a tenté d'abattre sa femme en pleine rue avant de se tirer une balle dans la tête.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/