2 min de lecture Police

Les infos de 12h30 - Interpellation violente à Bordeaux : l'IGPN a été saisie

Le parquet de Bordeaux a saisi la police des polices après la diffusion, ce week-end, d'une vidéo montrant l'interpellation violente d'un jeune homme en marge d'une manifestation des "gilets jaunes" à Bordeaux.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 12h30 - Interpellation violente à Bordeaux : l'IGPN a été saisie Crédit Image : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière édité par Bastien Hauguel

La vidéo avait tourné sur les réseaux sociaux depuis le samedi 8 février. Elle montre une interpellation violente en marge d'une mobilisation des "gilets jaunes". Un jeune homme, debout contre la vitre d'un bâtiment, prend un coup de pied avant d'être mis à terre. Les images ont été vues près de 3 millions de fois et le parquet de Bordeaux a saisi l'IGPN, la police des polices, afin de mieux comprendre ce qu'il s'est passé.

Sur la vidéo, on voit deux policiers s'approcher d'un groupe de personnes aligné le long d'une façade. Un fonctionnaire désigne un homme. Le suspect est amené au sol sans ménagement et menotté. La proximité de civils, dont des enfants, créé un contraste saisissant. 

Sauf que, pour les syndicats de police, l'homme est formellement identifié comme étant un manifestant violent. "Il n'y a absolument aucun doute", affirme Eric Marrocq du syndicat alliance. "Il a tenté de commettre des violences volontaires contre des fonctionnaires de police. (...) Il a été identifié comme étant un black bloc. On ne sait pas s'il armé à ce moment-là , on l'interpelle et on le prive de sa liberté en utilisant des techniques de police afin de s'assurer de sa personne".

Selon nos informations, des photos circulent sur les réseaux, où on peut voir une personne ressemblant à l'homme interpellé, avec un bonnet vert et portant une barre de fer. L'avocat du suspect évoque de son côté des violences illégitimes lors de son interpellation et souligne qu'aucune charge n'est pour le moment retenue contre lui. Deux enquêtes continuent désormais en parallèle : celle sur les violences lors de cette manifestation et celle de l'IGPN sur l'interpellation.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Des forces de police françaises (Illustration). police
Confinement : un policier raconte être tombé sur un "chasseur de Pokémon"

Municipales - Martine Aubry, à la tête de la ville depuis 2001, a annoncé sa candidature à un quatrième mandat. La maire socialiste est largement en tête dans les sondages avec 30% des intentions de vote. Elle s'est exprimée sur RTL sur les différentes préoccupations des Lillois et la politique nationale d'Emmanuel Macron.

Écologie - Emmanuel Macron proposera ce mercredi ses solutions en faveur de l'écologie et de la biodiversité, lors du quatrième Conseil de défense écologique. Il se rendra également en excursion jeudi sur la mer de Glace, en Haute-Savoie, pour y constater les effets du réchauffement climatique.

Banque - La commission interbancaire de retrait a bondi de 56% le 1er janvier en toute discrétion, selon Les Échos. Retirer de l'argent dans un distributeur qui n'appartient pas à votre réseau bancaire pourrait ainsi vous coûter plus cher. C'est aussi un moyen pour les banques historiques d'attaquer les néobanques de plus en plus attractives.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police IGPN Gilets jaunes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants