1 min de lecture Lyon

Les actualités de 7h30 - Levothyrox : des plaignantes en colère témoignent "on a été des cobayes"

Les 4 113 plaignants qui intentaient un procès au laboratoire Merck pour les troubles graves qu'aurait provoqué la nouvelle formule du médicament ont été déboutés. Parmi eux, la colère et l'incompréhension dominent.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les actualités de 7h30 - Levothyrox : des plaignantes en colère témoignent "on a été des cobayes" Crédit Image : ALLILI/SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Arnaud Grange édité par Joanna Wadel

Les victimes du Levothyrox sont en colère, après cette décision prononcée hier à Lyon. La justice a estimé qu'il n'y avait pas eu défaut d'information lors du changement de formule du médicament. Ce matin, Elisabeth et Dominique, deux des 4000 plaignants sur les millions d'utilisateurs du produit, jugent cette issue "Incompréhensible". 

"J'ai la haine (...) c'est des menteurs, c'est pas vrai, on n'a pas été informés. Même pas ils ont mis sur la boîte "nouvelle formule". (...) Je l'affirme, on a été des cobayes.", témoigne l'une des deux femmes, émue à la sortie du tribunal. Une autre plaignante renchérit : "On n'a pas su pourquoi on était malades. Nous ne sommes pas des menteuses (...) nos vies, elles ont basculé.". 

Outrée par leur déboutement, la première des deux plaignantes compte faire appel de cette décision, quitte à "vendre (sa) voiture". 

À écouter également dans ce journal

La colère des gardiens de prison après l'attaque terroriste d'hier dans l'Orne.
Selon Force Ouvrière la moitié des établissements pénitentiaires sont ce matin bloqués. Parmi eux, celui de Condé-sur-Sarthe où ont eu lieu les faits.

À lire aussi
La place de la République à Lyon pendant la Fête des Lumières 2013 Lyon
Fête des Lumières : les manifestations interdites dans le centre de Lyon jusqu'à dimanche

Les  salariés de chez Conforama ne sont pas totalement rassurés ce matin. La direction de l'enseigne de meubles a promis hier qu'il n'y aurait ni fermeture de magasins ni suppressions de postes, en tout cas pas pour l'instant. La situation de l’entreprise reste toutefois fragile.

Au Japon, Carlos Ghosn devrait pouvoir bientôt sortir de prison. Les avocats de l'ancien patron de Renault ont d'ors et déjà déposé la caution.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Lyon Médicaments Laboratoire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants