1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Le journal de 7h30 - Affaire Daval : la procureure rappelle la présomption d’innocence
2 min de lecture

Le journal de 7h30 - Affaire Daval : la procureure rappelle la présomption d’innocence

REPLAY - La procureure de la République de Besançon a convoqué la presse jeudi 1er février pour fustiger "la folie médiatique" et rappeler que Jonathann Daval bénéficie toujours de la présomption d’innocence.

Edwige Roux-Morizot, procureure de Besançon lors d'une conférence de presse le 30 janvier
Edwige Roux-Morizot, procureure de Besançon lors d'une conférence de presse le 30 janvier
Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
Le Journal RTL de 7h30 du 02/02/2018 : la procureure dénonce "la folie médiatique" de l'affaire Daval
07:01
Isabelle Choquet

La procureure de Besançon a poussé un coup de gueule dans l'affaire Alexia Daval, jeudi 1er février. Hier, des médias ont divulgué le contenu d'un échange de SMS entre la jeune femme et son mari Jonathann, juste avant le meurtre. Des propos plutôt intimes.

Edwige Roux-Morizot a convoqué les journalistes pour une mise au point, avant de dénoncer "la folie médiatique". "Derrière cette histoire qu'on déroule de manière aussi indécente, se joue le destin d'un homme qui doit bénéficier de la présomption d'innocence, bafouée chaque jour depuis son interpellation, son procès que l'on fixe déjà", a déclaré la procureure.

Et d'ajouter : "Cette affaire, c'est aussi une jeune femme morte il y a si peu de temps, dans des conditions terribles, et dont la mémoire est chaque jour salie un peu plus".

Trois mois jour pour jour après la mort d'Alexia Daval, son mari, Jonathann Daval, a finalement avoué mardi 30 janvier, en garde à vue, l'avoir lui-même tuée au cours d'une dispute

À écouter également dans ce journal

À écouter aussi

Fonction publique - Le gouvernement qui planche sur la réforme de l'État envisage d'appliquer au secteur public des méthodes du privé, comme la rémunération au mérite. Et surtout, pour atteindre les 120.000 suppressions de postes promises pendant la campagne d'Emmanuel Macron, le gouvernement envisage des plans de départs volontaires.

Faits divers - À Calais, Gérard Collomb a déploré un "degré de violence jamais connu", alors que de violents affrontements entre migrants érythréens et afghans ont fait treize blessés, dont quatre blessés par balles actuellement entre la vie et la mort.

International - Après la Tunisie, Emmanuel Macron a atterri à Dakar pour une visite de deux jours au Sénégal, consacrée surtout à l'aide internationale à l'éducation et à la lutte contre l'érosion côtière, mais aussi à la sécurité régionale.

Société - La part de l'automédication reste très faible en France. Si près de 80% des Français pratiquent l'automédication, la part de marché de l'automédication en France n'est que de 12,9% contre 23,5% pour la moyenne européenne.

Tennis - Deux mois après leur victoire, les Bleus retrouvent le chemin de la Coupe Davis en affrontant les Pays-Bas, à Albertville. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/